Wade accueilli dans une ambiance de guérilla

Le président de la République, Abdoulaye Wade qui revient ce jeudi de vacances va être accueilli dans une ambiance de guérilla urbaine provoquée par les délestages longs, intempestifs et récurrents.


En effet, la fréquence et la durée déraisonnable des coupures d’électricité ont fini par installer une situation explosive. Comme s’ils s’étaient passés le mot, les populations, particulièrement les jeunes se révoltent et manifestent leur colère en brulant des pneus et des arbres sur la chaussée et en saccageant tout véhicule ou édifice supposé appartenir à l’Etat ou le parti au pouvoir.

De retour de vacances de plus de trois semaines, le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade revient ce jeudi dans un Sénégal au bord de l’insurrection. La colère est grandissante, la situation est, on ne peut plus, explosive. Après les inondations qui ont plongé des centaines de famille dans la détresse et qui ne manquent pas de déverser leur bile dans les rues, les coupures de courant viennent envenimer les choses. En effet, depuis lundi, ce sont des manifestations sporadiques à travers tous les coins de Dakar. C’est à partir de mardi qu’elles ont commencé à s’étendre dans les régions.

Les routes sont barrées, plus de quatre bus de la société de transport en commun Dakar Dem Dikk ont été saccagés alors que les différentes agences de la Sénélec sont fortement menacées et assiégées par les forces de l’ordre pour éviter les casses. Celles de Médina, de la Patte d’oie ont échappé au feu alors que l’agence de Guédiawaye a été mise à sac. Des portes ont été défoncées, des ordinateurs et d’autres matériels emportés.

Le tribunal départemental de Pikine et de Guédiawaye ainsi que des permanences du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) ont été pillés et saccagés.

Abdoulaye Wade est, ainsi, très attendu par les populations qui espèrent qu’il va apporter des solutions à leur misère causée par les inondations et les délestages. Ce qui pourrait tempérer les ardeurs des citoyens qui sont actuellement déchainés. Les guérillas sont notées dans des quartiers comme Niary Tally, HLM, Castors, Fass, Pikine, Médina, Mermoz, Gueule Tapée, Saint Louis, entre autres.

Ibrahima Lissa FAYE

Source : Pressafrik

Répondre à cet article