Un responsable anti-corruption impliqué dans une affaire de corruption

En ZAMBIE mais ça peut le faire ailleurs. Le directeur général de la Commission anti-corruption (ACC) Nixon Banda a été désigné bénéficiaire de plusieurs lots de terrain résidentiel livrés illégalement l’année dernière par le Conseil municipal de Chipata de la province de l’Est, a rapporté jeudi le journal Times of Zambia.


Selon un rapport d’audit présenté par le directeur des finances suspendu du conseil de Chipata Julius Banda, le conseil a perdu des millions de kwachas pour le non-paiement d’honoraires, une question qu’il a pris en charge en personne en tant que responsable des finances.

M. Banda a également affirmé qu’un dossier a été soumis à Nixon Banda pour enquête, indiquant d’autres activités frauduleuses dans lesquelles des millions de kwachas de fonds publics ou issus de dons ont été détournés ou ont disparu sans surveillence.

Lors d’une interview, il a indiqué qu’il a été suspendu du conseil après avoir réalisé et présenté un audit impliquant dans le scandale financier l’ancien secrétaire de mairie de Chipata Bernard Siwakwi, et d’autres hauts fonctionnaires.

Le responsable suspendu a noté également avoir repéré d’autres irrégularités dans lesquelles plusieurs hauts responsables de la police, de l’armée, du service des renseignements et de l’ACC se sont vus accorder des lots de terrain sans observer les procédures nécessaires.

La manière de distribuer les terrains a provoqué la colère des habitants qui ont organisé une manifestation dans le centre de Chipata lors d’une réunion du conseil, qui aurait toléré les pratiques de corruption dans la distribution des terrains. Plus de 30 jeunes ont été arrêtés et relâchés ensuite.

Selon les grandes lignes publiées par le ministère de la Terre, l’identification des terrains dans toute ville, municipalité ou district était sous la responsabilité de l’autorité locale concernée et une fois le terrain identifié, l’autorité est chargée d’adopter les critères pour différentes utilisations dans le cadre de la loi de planification des villes et des districts et les règlementations relatives.

Source : XINHUA

Répondre à cet article