Un journal annonce la fin de Daara J, sans confirmation

NDLR : remarquons la fin de l’article, où l’auteur de ces lignes montre qu’il n’y croit pas lui même.


APRES 15 ANS DE SUCCES, Le groupe DARRA-JI vole en éclats

Les « possee » (groupes) de rap des années 90 du Sénégal semblent avoir le même destin. Après le Pbs, le Pee Froiss, le Black Mbolo, Da Brains, Bamba J Fall pour ne citer que ceux-là, le dernier des mohicans a finalement craqué. Eh oui ! Selon certaines indiscrétions, le groupe « Daara J » aurait volé en éclats. Finalement. Fatalement. Une information pour le moins surprenante, surtout si l’on sait que ce groupe était pratiquement le seul des « old schools » à avoir fait preuve d’unité face aux multiples épreuves, ce qui avait permis aux trois membres légendaires (Fada Freddy, Ndongo D et Lord Alaji Man) de se bâtir un succès national et international envié par tous. Nous avons appris auprès de sources proches du trio Fada Freddy, Ndongo D et Alaji Man qu’ils se sont séparés après un long et fructueux compagnonnage de près de 15 ans sur la scène du Hip Hop. Les raisons de la séparation nous sont encore inconnues, même si depuis quelque temps, les signes s’annonçaient, car on les voyait rarement ensemble lors des manifestations. Très souvent, Alaji Man était seul, alors que Fada et Ndongo étaient ensemble. Nos tentatives de les joindre sont restées vaines pour le moment. Alaji Man, lui, étant, selon des proches, trop occupé par la venue du groupe Morgan Héritage dont il est organisateur. Espérons que c’est seulement une brouille passagère, pour le plus grand bonheur des fans de « Daara J », qui ne se comptent plus.

Source : L’observateur

Répondre à cet article

3 Messages de forum