Un grand regroupement populaire de fidéles à Touba

La ville de Touba, capitale du mouridisme, est le lieu d’une effervescence qui rappelle la période de Magal après le rappel à Dieu ce vendredi de Serigne Saliou Mbacké Khalife général des mourides.


Les prémices d’un grand regroupement populaire de fidèles venus pour la plupart participer aux funérailles du défunt et prier sur son mausolée, se font sentir samedi dès que l’on atteint Diourbel, le trafic devenant très serré à partir de Diourbel, la ville qui a vu naître Serigne Saliou, et en direction de Mbacké. Les véhicules, bondés de passagers, ne parvenant à se frayer un passage qu’au compte goutte.

Après six heures de route pour rallier Touba, distant de la capitale du Sénégal de moins de 200 km, les vagues incessantes de talibés venus de tous les coins du Sénégal se voient en convergence vers la direction de la grande mosquée.

L’objectif de tous les talibés qui arrivent aujourd’hui à Touba est d’abord de se rendre à la grande mosquée de la cité religieuse, de prier et de visiter le mausolée fraîchement revêtu de Serigne Saliou Mbacké, avant de se rendre vers sa demeure pour présenter des condoléances et solliciter des prières de sa famille.

Ensuite, ces premières ‘’obligations faites’’, le choix qui s’impose unanimement à tous les visiteurs consiste pour chacun à se rendre dans sa famille maraboutique d’obédience, pour se ‘’consoler’’ et prier dans la dignité.

Visiblement marqués par la soudaineté de la nouvelle, les fidèles mourides, le visage fermé, la douleur lisible dans leurs yeux, n’en adoptent pas moins une attitude digne, même si la perte du guide a ceci de marquant que même les ruelles de Touba semblent en porter témoignage.

La même ambiance de deuil et de regroupement est visible à Dianatoul Mahwa, quartier fondé par Serigne Saliou et qui abrite également la demeure de Cheikh Béthio Thioune, un de ses disciples les plus fidèles.

Des milliers de disciples de Béthio Thioune, drapés dans des accoutrements traditionnels, l’effigie de Serigne Saliou bien en vue, se rendent à son domicile, pour certainement prendre les dernières directives du Cheikh, l’une des personnes les plus proches du regretté Khalife.

La présence de forces de l’ordre, visible sur la route depuis Dakar, n’a pas empêché quelques menus accidents de circulation qui ne semblent cependant pas avoir eu des conséquences graves

Répondre à cet article