Sortie du Livre « L’histoire du soldat noir inconnu » d’Ousseynou Cissé


Avec l’actualité relative aux tests d’Adn, initiés par la France dans sa politique de contrôle de l’immigration, un livre sur le rôle des Tirailleurs dans l’histoire de l’hexagone peut servir d’éléments réconfortants pour les Africains. C’est le message que semble porter Ousseynou Cissé dans son deuxième roman en hommage à ceux qui ont souffert pour la France.

Agriculteur, doublé d’un conteur et d’un écrivain, Ousseynou Cissé ‘King Cessay Kaya Magan’, un Sénégalais, qui vit en France depuis plusieurs années, vient de sortir un ouvrage, intitulé L’histoire du soldat noir inconnu. Le livre, riche de 250 pages, est hybride, dans la mesure où il renferme à la fois le conte, le roman et la poésie. Et il se présente également comme un véritable brûlot contre la France. Il démontre l’inanité des principes sur lesquels ‘la France a essayé d’occulter la vraie histoire des Tirailleurs, qui ont défendu l’hexagone’.

Chemin faisant, il met en évidence les obstacles auxquels ils ont fait face pour barrer la route au nazisme. A travers ce livre, il a voulu également rendre un hommage posthume aux Tirailleurs, car, selon lui, la France n’a jamais gagné de guerre sans les Noirs. Evoquant l’actualité relative aux tests Adn en France, ‘King Cessay Kaya Magan’ estime que cette pratique n’honore pas la France. En outre, il montre que l’Afrique, aujourd’hui étiquetée avec des images apocalyptiques, mérite d’être perçue autrement. Avec notamment les sacrifices consentis par ses fils durant les deux guerres mondiales.

Pour écrire l’histoire des Tirailleurs, Cissé a revisité les archives historiques et écouté des témoins de cette période douloureuse de l’histoire. Dans le partage des fruits de ses recherches, l’auteur met l’accent sur la description de scènes d’horreur pour, soutient-il, ‘dire toute la vérité’ sur ce passé peu glorieux de l’histoire de l’humanité. Mais autant, l’auteur de L’histoire du soldat noir inconnu dénonce la ‘monstruosité du conflit’, autant il fait preuve d’un patriotisme exacerbé.

Dans ce livre, il exprime le consentement des Tirailleurs au sacrifice de soi pour la France. Ces soldats noirs, qui ont fait preuve d’une détermination avérée, se sont toujours montrés prêts à tout pour sauver la France. Cissé nous offre dans l’ouvrage une clef exceptionnelle pouvant permettre d’ouvrir nombre d’endroits clos et qui portent l’histoire de deux boucheries humaines. Ce livre est à la fois un appel et une contribution pour la revalorisation du statut des Tirailleurs sénégalais. Et au moment où les Arabes ont pris la parole avec le film Indigènes, l’Afrique subsaharienne doit aussi s’engager, souligne l’auteur sénégalais, dans le combat pour la réhabilitation de l’homme noir.

Cheikh FALL

Source : Walf

Illustration : Propagande anti-française nazie en 1940 : le soldat noir protège la France. Au second plan, une caricature de financier juif.

Répondre à cet article