Révolte de Maliens expulsés d’Espagne

Les 125 Maliens refoulés des Îles Canaris qui sont arrivés dans la nuit du mardi 4 au mercredi 5 décembre à l’aéroport de Bamako-Sénou ont saccagé le bus de la Protection civile qui les ramenait à la Base des sapeurs-pompiers de Sogoniko pour exprimer leur colère contre le gouvernement qui, selon eux, est responsable de leur refoulement, pour avoir signé un accord en ce sens avec les autorités espagnoles.


C’est aux environs de deux heures du matin, le mercredi 5 novembre 2007, que deux Boeing 737 affrétés par l’Espagne ont débarqué 125 Maliens refoulés des Îles Canaris. Pour avoir été averti à temps, par les autorités espagnoles de l’arrivée des refoulés, le comité d’accueil, composé des représentants du Ministère de l’intégration, du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur, de la Croix rouge et de la Protection civile, était sur place pour les accueillir.

Les refoulés ont donc été immédiatement conduits à la base des sapeurs pompiers de Sogoniko. Mais une fois à la base, les refoulés, très remontés, selon eux, contre le gouvernement qui, à leurs yeux, a eu tort de signer des accords de refoulement avec l’Espagne, ont saccagé le bus de la Protection civile qui les transportait.

A la question de savoir pourquoi ils ont saccagé le bus de la protection civile, les refoulés donnent deux raisons :

Cette situation est la conséquence des accords signés par le gouvernement malien avec l’Espagne.

L’autre raison est qu’on nous a dit que l’Espagne a remis une importante somme d’argent au gouvernement malien, et qu’on devait nous remettre cet argent à notre descente d’avion, toute chose qui n’a pas été faite.

Le responsable des refoulements à la protection civile, affirme qu’à sa connaissance aucune somme d’argent ne lui a été remise.

Source : Indymedia Paris

Répondre à cet article