Real One de la Rfm élit son meilleur tube de l’année 2008 : Natangue de Makan J au trône

Après Bmg 44, Doug E Tee et Daddy Bibson, le tube Natangue du groupe Makan J est élu meilleur tube de l’année 2008 par les auditeurs de l’émission de la Radio futurs médias (Rfm), animé par Dj Nicolas. La cérémonie de remise du trophée a eu lieu, mercredi dernier, en la présence du monde Hip-Hop.


Rares sont les scrutins aussi longs. Deux mois de vote des auditeurs de l’émission de Hip-Hop de la Radio futurs médias (Rfm) ont permis de choisir le meilleur tube de rap de l’année écoulée, mis en jeu dans l’émission Real One. Au bout du décompte, le morceau Natangue du groupe Makan J a été sacré mercredi dernier par le jury. Une consécration qui parachève plus de dix ans de travail artistique des quatre possees de Fass Mbao. En effet, Yanks, Ra, Yaaram J et Man cool triment dans l’underground depuis 1998. Depuis lors, Makan J gravite des échelons dans un style soul R&B, jadis banni par une certaine frange du mouvement rap. Une décennie plus tard, les voici intégrés dans le cercle hermétique des meilleurs rappeurs par un jury composé d’animateurs chevronnés avant de les exposer à l’appréciation du public. Parmi les 5 287 votants, Natangue, le son phare de l’album baptisé du même nom, rempile devant ses sept concurrents. Des concurrents qui n’ont pas démérités pour figurer parmi les huit nominés de cette édition. L’espace aménagé dans le jardin du Magic Land a vu, mercredi soir, le déferlement de la grande famille du mouvement Hip-Hop, et aussi celle des animateurs venus soutenir leur collègue initiateur de l’évènement, Dj Nicolas. Sourires Hip-Hop, allures détendues, tenues bien soignées, les rappeurs ont démontré leur attachement à leur slogan Peace and love et Having Fun. Autour d’une table bien garnie de sucreries, les Mc ont rimé sans tomber dans les méandres de la discordance entre une collation bien équilibrée et le podium installé pour la circonstance. A tour de rôle, les nominés ont tenu le public en haleine, perdu dans un vacarme de sifflements et la puissance du beat, des lyrics et des free style épatants du Bat haillon blindé et du groupe Pinal Gang. D’un ton alerte, ces deux maîtres n’ont pas raté leur cible politique qui fait preuve d’insouciance et de médiocrité dans la gestion de la cité galsen. C’est la résignation obligée pour le ministre de la Jeunesse, Mamadou Lamine Keïta qui a estampillé cette noce du rap d’une dose de solennité aux côtés de Alassane Cissé, représentant du ministère de Culture et des patrons de presse. Mais, la fraîcheur a failli entraîner le public dans une somnolence. Il a fallu la montée sur scène de Doug E. Tee, suivi par Carlou D qui, louant les mérites des Mc à travers un genre Rock and Rolls pour que la température gagne quelques degrés. Il est minuit 12 mn. On s’acheminait droit, curiosité au ventre, vers l’heure de vérité. Le suspense était nettement perceptible chez les artistes sous la tonalité accrocheuse de la maîtresse de la scène du jour, Dj Fatim O. La mission semble assez délicate. Elle sollicite donc le concours de ses confrères Dj Djibson et Dj Ko. Très habiles à enthousiasmer les nominés, ces derniers amènent par ordre décroissant du huitième nominés au premier que constitue Natangue, le chef-d’œuvre de Makan J succède ainsi à Black Woman de Daddy Bibson (2006), à Wadiour de Doug E Tee (2005) et Jox ma sa five de Bmg 44 (2004). Une grande surprise pour le public qui a été séduit par les admirables By your side de Maxy Crazy ou de Folie politik du Bat’haillon Blindé. Si certains étaient déçus, parce que leur idole n’a pas gagné, d’autres ont tout simplement compris que ce mercredi soir, il n’y avait qu’un seul vainqueur : le Hip-Hop galsen. Rappelons que cet opus de Makan J fait partie d’un Cd produit par le studio Bois sacré, et comprend onze titres dont deux featuring avec Ndongo D de Daradji J Family et Siaka.

Par Birame FAYE et Binta NDONG

Réactions… Réactions…

Ra du groupe Makan J : « Ce n’est qu’un encouragement pour nous » « Ce n’était pas évident au départ parce que notre premier album est sorti cette année. Mais, c’est une grande fierté pour moi. Ce n’est qu’un encouragement pour nous. A mon avis, le plus difficile reste à venir. Nous espérons relever les autres défis qui vont se présenter à nous. »

Idrissa Diop, père de Dj Nicolas : « Je suis heureux de le voir mettre la musique au service des gens » « Je suis heureux de le voir mettre la musique au service des gens. Je suis heureux d’être son père. Il a très bien grandi. Vraiment, je suis fier de lui. »

Dioum Baxaw du groupe Da Brains : « Cela prouve que le Hip-Hop peut toujours avancer » « Nous ne pouvons que féliciter le groupe Makan J. Il a réalisé un bon tube. Nous remercions l’initiateur de cet évènement et la Rfm. Cela prouve que le Hip-Hop sénégalais peut toujours avancer. Nous sommes d’une même famille. C’est une fierté pour tous. Nous avons remarqué que tous les animateurs et journalistes sont venus soutenir Dj Nicolas. »

Cannabasse, auteur de Pop a shit, 8e après le vote : « Nous devons essayer de répondre aux attentes du public » « Le seul fait d’être nominé récompense un certain effort fourni par le rappeur. Je suis très content de participer à cet événement du rap. Je lui souhaite plus de succès pour les années à venir. Quant à nous les rappeurs, nous devons essayer de répondre aux attentes du public car, celui-ci ne voit que ce qu’on lui donne. Cela pourrait participer à améliorer l’image du Mc. »

Source : Le Quotidien

RETOUR SUR LE SACRE DE MAKKAN J Le mouvement hip-hop plébiscite Real One

Real One, une émission qui a fini de s’imposer sur la bande Fm. Jeudi dernier, lors de la remise du prix du tube de l’année 2008, l’occasion a été donnée de constater le plébiscite décerné à l’émission “number one” et à son animateur, Dj Nicolas, dont le public, cosmopolite, a unaniment salué l’initiative du tube de l’année. Qui a sacré “Nataangué” de “Makkan J”. “En attendang les évènemang”, pour reprendre la célèbre formule de Nico, retour sur le sacre.

Très tôt prise d’assaut, la salle de spectacle du Magic Land, qui accueillait la cérémonie de remise du prix du tube de l’année 2008, s’est révélée trop exigüe pour la manifestation. Jeudi, son histoire a alors été revisité sur scène, avec les prestations des précédents lauréats. Ainsi, se sont succédés sur le podium, Matador, au nom du groupe Bmg 44 (Jox ma sa five, 2004), Doug-e-Tee (Wadiour, 2005) et les Warriors venus représener Daddy Bibson (Africa Woman, 2007). Nominé pour la présente édition, Daddy Bibson est un habitué du plateau du tube de l’année. Dans lequel Sen Kumpë fait sa première entrée. Ce “crew”, composé des frères Biba et Bouba, a eu droit à une ovation particulière lors de sa prestation, avec l’interpétation du tube nominé, Ay Thia, avant de passer le “mic” à la star montante du label “Bois Sakré”, Canabasse qui a fait vibrer une salle archi comble du Magic Land en interprétant son titre fétiche, “Pop a shit”. Zaïr ak Baatine, avec “Digoon nga ma”, Malal Talla avec “Folli Politik”, Maxy Crezy avec “Bay your side”, Makkan J avec “Nataague” et Pinal Gang, ont aussi gardé le flambeau très haut, grâce à un savant mélange entre “old et new schooles”. Finalement, le sacre du tube “Nataangué” de Makkan J, fruit du vote des milliers d’auditeurs de Real One, avait surtout des allures anecdotiques. Car, l’essentiel, selon toute la crème du hip-hop, présente sur les lieux, c’est que la promotion du mouvement qui en est davantage assurée. De quoi magnifier le travail abattu en ce sens par Dj Nicolas qui, au Magic Land, aura été l’objet de tous les louanges. Nicolas a ainsi rassemblé tous les suffrages et reçus un hommage unanime de la part de ses collègues animateurs de la bande Fm, venus en masse, aux côtés des patrons de presse, des journalistes, des stylistes et de toute la famille du hip-hop (rappeurs, taggeurs, Djays, break-dancers). Tous, ont unaniment approuvé l’initative, salué le concept, et plébiscité son auteur, Dj Nicolas. Qui a mis tout le monde d’accord sur un fait : Real One grandit, son bébé (“tube de l’année”), avec. Tel le vin, le concept se bonifie avec l’âge. Vivement le cru de 2009 ! “Yeah man !”

ECHOS

Ils étaient tous là !

Il y a avait du beau monde lors de la cérémonie. Si les rappeurs ont, sans surprise, envahi les lieux, ils n’étaient pas seuls à répondre massivement à l’appel de Dj Nicolas. On a ainsi pu remarquer la présence du ministre de la Jeunesse, Mamadou Lamine Keïta, de Alassane Cissé, représentant le ministre de la Culture, Tidiane Tamba (Anoci), mais aussi de plusieurs patrons de presse comme Mansour Dieng (Icône Magazine), Madiambal Diagne (Avenir Communication), Alassane Diallo (Ferloo.com). Pour leur part, le groupe Dmedia s’est fait représenter par une délégation très remarquée de la radio Zik Fm (Carl Roger, Coco Jean, Jules Junior) et du magazine Dakar Life (Mame Sira Konaté). Quant à la 2S TV, elle s’est signalé pour la couverture, avec en prime, la présence remarquée de son animateur fétiche, Pape Cheikh Diallo. La famille des animateurs du paysage médiatique a aussi brillé par sa présence remarquée, avec le célèbre Michaël Soumah (Rts), Soul J, Thiaba (Walf Tv), ou encore Dj Co et Dj Paco (Oxyjeunes) X.I.Dex, qui étaient membres du jury. Sans compter les stylistes, les mannequins et les innombrables férus du rap.

Hommage posthume à Dj Makhtar

L’un des évènements forts de la soirée a été l’hommage posthume réservé au talentueux Dj Makhtar, décédé il y a deux ans. Un magnifique tableau réalisé par le tagueur Dippi Deup, a ainsi été donné à la nièce du défunt Dj attitré du groupe Daara J. Un geste qui a suscité une vive émotion dans la salle, tant Dj Makhtar était apprécié de tous. “Rest in peace”.

Dj Sidate, candidat pour le tube de l’année 2009

Si tous les animateurs et rappeurs qui se sont succédés au micro ont magnifié l’initiative de Nicolas, Dj Boubs, lui aussi, comme à son habitude, aura été l’une des attractions de la soirée, en tressant des lauriers, du reste très mérités, à Dj Nicolas. Mais l’inénarrable Dj Sidate a encore fait mieux. L’animateur de Keurgui a improvisé un opus, en featuring avec Boub’s, Niatam et Pape Cheikh, qui n’a rien à envier à ceux des plus grands rappeurs, et qui pourraient même postuler pour le tube de l’année 2009.

Le single de Carlou D en exclusivité

Le public a eu l’occasion de découvrir le single spécial “Real One”, produit par Ibou Ndour de Jololi. À travers ce tube, chanté dans un style rétro, le talentueux chanteur et danseur Carlou D, a revisité les belles pages du rap en reprenant des chansons qui ont marqué les années 90 telles que “Larabirana” de Pee Froiss, “Daara J” (Daara J), “Ak Lan” (Mc Lida). Ces extraits, savamment mélangés avec ceux des tubes nominés pour la présente édition, ont offert un cocktail détonnant. Avec ce tube dont il découvrit le produit fini, Carlou D a assuré.

Fou Malade envoie un message à Wade : “le peuple souffre !”

Malal Talla, plus connu sous le sobriquet de “Fou Malade”, est décidemment un artiste qui n’a pas froid aux yeux. Après sa prestation, interprétant le titre “Folli Politik” dans lequel il s’attaque avec virulence aux hommes politiques, Malal n’a pas manqué d’interpeller le ministre de la jeunesse, Mamadou Lamine Keïta. “M. le ministre, je profite de cette occasion pour vous transmettre un message à l’endroit du chef de l’Etat. Dites-lui que le peuple est fatigué ! Le peuple souffre !” a lancé, avec la crudité qu’on lui connaît, “Mister Chip Chip”, sous les acclamations du public. Mais malheureusement, au moment où il lançait le message, le ministre était déjà sorti de la salle, pour, sans doute, aller à l’accueil du président de la République, qui revenait de voyage. Pas de bol, Gorgui ne recevra pas le signal de Malal. Qu’à cela ne tienne, il pourra retenter à l’occasion d’une autre manifestation, même si, comme il l’a du reste déploré, “c’est très rare qu’on croise un ministre dans des manifestations des rappeurs”.

Makkan J, un titre, ça se fête

Eh oui ! Les nombreux fans du groupe Makkan J, qui ont voté par milliers pour le sacre du tube “Nataangué”, ont attendu, jeudi, jusque tard dans la nuit, pour accueillir les lauréats. À Fass Mbao, les populations sont sorties en masses à l’arrivée du groupe, jeudi, vers 2 heures du matin. Et, puisqu’un titre, ça se fête, le groupe et les fans ont décidé d’organiser, hier, un podium pour célébrer la consécration. Et le public est encore venu en grand nombre.

Futurs Medias, au coeur de l’évènement

Le groupe Futurs Medias a déployé les gros moyens, humains et matériels, pour la réussite de l’évènement. Ainsi, tous les services du groupe (Rfm, service commercial, administration, et vos canards L’Observateur et Tribune) étaient de la place. Une délégation conduite par le directeur général du groupe, Mamadou Diop, accompagné de Mamoudou Ibra Kane, Mamoudou Wane et Ibrahima Dieng, sans compter les équipes du quotidien et de la radio, qui transmettait la manifestation en direct. Comme pour dire, Futurs Médias, au coeur de l’évènement. Comme toujours…

Idrissa Diop, guest star

Chez les chanteurs, il y avait surtout Idrissa Diop, artiste de renommée internationale et père de l’initiateur de la manifestation, Dj Nicolas, ainsi que de fervents défenseurs du hip-hop comme, Safouane Pindra, Alaji Man, le producteur Bouba Ndour… Du côté des rappeurs, old school et new school se sont réunis, comme une seul famille.

Les résultats du vote

1)- Nataangué, Makkan J (1476 pts)

2)- Never give up, Daddy Bibson (1312 pts)

3)- Folli Politik, Malal Talla (1127 pts)

4)- By your side, Maxy Krezy (957 pts)

5)- Digoon nga ma, Zaïr ak Baatin (329 pts)

6)- Ay Thia ñù dem, Sen Kumpë (112 pts)

7)- Na sedd, Pinal Gang (70 pts)

8)- Pop a shit, Canabasse (62 pts)

Palmarès

2007 : non décerné ; 2006 : Black Woman (Daddy Bibson) ; 2005 : Wadiour (Doug-e-Tee) ; 2004 : Jox ma sa five (Wa Bmg 44).

RÉACTIONS

Mamadou Lamine Keïta, ministre de la jeunesse : “Mettre sur pied un “label jeune” pour accompagner les rappeurs”

“Nous avons remarqué que les jeunes qui s’investissent dans le hip-hop sont très inspirés mais n’ont pas souvent les moyens de mettre en application leurs brillantes idées. C’est pourquoi je suis en train de discuter avec des partenaires, afin de mettre sur pied une structure, un “label jeune”, pour accompagner les jeunes rappeurs, pour les aider, notamment lors de la mise sur pied leur premier produit.

Mamadou Ibra Kane, directeur de la Rfm : “Les animateurs de la Rfm travaillent en parfaite collégialité”

“Dj Nicolas qui a réussi à imposer l’émission Real One dans le paysage médiatique sénégalais. Mais cela n’a été possible que grâce à l’appui de tous les animateurs de la Rfm qui ont toujours travaillé en parfaite collégialité.”

Boubacar Diallo (Dj Boub’s), animateur : “Nico est un travailleur qui n’hésite pas à proposer des concepts”

“Nicolas est un jeune qui mérite qu’on le soutienne. C’est travailleur qui n’hésite pas à écrire, à proposer des concepts rénnovateurs pour faire avancer les choses. Et, surtout, il sait se mettre à l’écart pour mieux valoriser l’artiste.”

Dj Nicolas : “Regrouper toute la famille du hip-hop”

“Je n’aurais pas réussi sans le soutien de tous ceux qui sont derrière. J’ai insisté pour sortir du studio pour cette fête, afin de regrouper toute la famille du hip-hop. En tout cas, il faudra compter avec le hip-hop pour réussir certaines choses.”

Maxy Krezy, rappeur : “le rap ne peut aller de l’avant sans les animateurs”

“J’ai beaucoup d’estime pour Nicolas, qui, à travers ce concept montre que le mouvement hip-hop peut compter sur des gens comme lui pour aller de l’avant. Le rap ne peut aller de l’avant sans les animateurs, et Nico joue parfaitement sa partition. Aujourd’hui, la place importe peu, c’est le mouvement qui gagne.”

Doug-e-Tee, rappeur : “Une preuve que le mouvement hip-hop est dynamique”

“Le tube de l’année qui grandit d’année en année. C’est une preuve que le mouvement hip-hop est dynamique. J’ai beaucoup de respect pour Nicolas qui mérite les lauriers qui lui ont été tressés ce soir.”

Fata, rappeur : “Une fierté de voir le hip-hop arriver à ce niveau”

“C’est cela qu’on a toujours souhaité pour le rap. Avoir des évènements pareils. C’est une fierté de voir le hip-hop arriver à ce niveau, avec des spectacles de ce genre.”

Source : L’Observateur

Répondre à cet article

2 Messages de forum