Naby et la ’’malveillance’’ des dirigeants africains

Naby, lauréat du prix Découvertes RFI 2009, a déclaré que son périple de neuf semaines à travers le continent africain lui a permis de constater la « malveillance » des dirigeants et de se rendre compte que les apparences sont trompeuses s’agissant du continent.


« Je suis vraiment très content de parcourir mon Afrique, car ça m’a permis de me rendre compte que les apparences sont parfois trompeuses : ce qu’on montre à la télévision à tout moment, ce sont les malheurs que connaît le continent », écrit l’artiste sénégalais dans un récit publié sur rfimusique.com.

« Ce que cette tournée m’apprend, c’est que l’Afrique possède de très nombreuses ressources mais il y a une malveillance, une négligence de la part de nos gouvernements », ajoute Naby après neuf semaines d’une tournée d’une vingtaine d’étapes qui l’a conduit dans 12 pays africains.

« Tout est là : la terre est fertile, le peuple peut vivre de ses propres moyens, il a les compétences, les jeunes en Afrique ont étudié pendant des années mais ils sont obligés de vendre des cacahuètes parce qu’ils ne peuvent pas faire autrement pour survivre ».

« Aujourd’hui, au terme de cette tournée africaine, je me dis que j’ai été accepté partout où je suis allé. Les prochains concerts auront lieu bientôt en France. Un autre challenge, mais on est rodé. Et je compte bien sortir l’arsenal ! », poursuit l’artiste dont le périple par les airs et sur les routes, a été évalué à quelque 33.000 km.

Naby, de son vrai nom Naby Ibrahima Condé, a remporté en novembre dernier le prix Découvertes RFI 2009, succédant ainsi au Malgache Mikéa. Il a reçu un prix de 7000 euros et une bourse d’aide au développement de carrière de 12 500 euros allouée par le ministère français des Affaires étrangères.

Il a également bénéficié d’une tournée en Afrique avec Culturesfrance, d’une programmation au Festival Musiques Métisses 2008 octroyée par la SACEM et d’une campagne de promotion internationale sur les antennes de RFI et de ses radios partenaires dans le monde.

Le Prix Découvertes RFI a contribué à l’émergence de nombreux artistes tels Tiken Jah Fakoly (Côte-d’Ivoire), Rokia Traoré (Mali), Sally Nyolo (Cameroun), Didier Awadi (Sénégal), Tcheka (Cap-Vert), Mounira Mitchala (Tchad), Amadou et Mariam (Mali).

Naby, l’artiste aux dreadlocks ; est né au Sénégal, d’un père guinéen et d’une mère malienne. Il s’est lancé en musique en 1996 avec le groupe Peace And Peace. Ses premiers titres sortent dans les compilations ‘’Sénérap’’ 1 et 2 du Positive Black soul en 1997 et 1998.

Cette expérience lui permet de participer à la compilation Da Hop produit et édité par Delabel (EMI, France) en 2000. Depuis, il a multiplié les rencontres avec de nombreux artistes, Awadi, Doug E Tee, entre autres. En octobre 2008, Naby a présenté son premier album solo intitulé « Dem naa ».

Produit par le label Demrek qui appartient à l’artiste, l’album contient plusieurs styles, reggae, ragga, acoustique, entre autres et aborde de thèmes de société tel que « l’être humain et sa façon d’être dans ce monde », expliquait-il à l’époque.

Source : APS

Répondre à cet article