My Music Online : Sites Web gratuits pour musiciens

Un nouveau projet pour les musiciens « My Music Online » qui va leur permettre d’offrir une visibilité à leur produit à travers le monde. C’est le bout du tunnel pour les détenteurs du projet « My music online » qui étaient à Ziguinchor pour s’entretenir avec les musiciens. Ils ont animé un point de presse qui s’est déroulé dans un restaurant de la place en présence du directeur du centre culturel de Ziguinchor qui appuie leur projet.


Le bout du tunnel ?

Pendant 48 heures, plus de 200 web développeurs et designers seront en compétition pour réaliser 200 sites Internet pour 200 musiciens, soutiennent les détenteurs du projet « My music online » qui faisaient face à la presse samedi dernier dans un restaurant de la place à Ziguinchor. Pour directeur technique du projet, Moussa Cissé, « nous cherchons à offrir aux musiciens une certaine visibilité de ce qu’ils font au Sénégal. Notre musique n’est pas très exportée, parce qu’elle n’est pas connue. A travers le net, les musiciens pourront amener le public étranger à mieux s’imprégner de leur travail. Permettre ainsi à nos expatriés de s’enraciner mais aussi aux musiciens eux-mêmes d’augmenter leur capital financier à travers les ventes en ligne qui se font de plus en plus ».

Le nouveau concept vise la facilitation de l’accès à l’Internet aux musiciens sénégalais avec une stratégie d’accompagnement à l’appui. Joséphine Diouf chargée du volet commercial indique : « nous avons constaté peu de musiciens sénégalais détiennent un site web contrairement aux pays Européens. Le net est devenu incontournable et la jeunesse en fait son loisir. C’est dans cette logique que Khewel. Com en tant que premier Registrar Africain offrant des services d’enregistrement de noms de domaines, d’hébergement de sites et d’outils de commerce électronique et de sécurité de sites Web a initié se projet pour leur venir en aide en partenariat avec ARPT ». Les musiciens peuvent s’estimer heureux avec ce projet. Il suffit d’avoir un talent confirmé (album ou sans album) dans les différents styles de musique.

D’avoir mis sur le marché un ou plusieurs albums jugés de qualités par les spécialistes et acteurs culturels. Etre un espoir de la nouvelle génération et d’avoir réaliser des sons attestés professionnels par les techniciens compétents. Si des musiciens sont éligibles à une des critères ils peuvent s’inscrire alors pour participer aux compétitions qui auront les 28 et 29 août courant à Dakar dans trois sites à savoir l’école multinationale des télécommunication (EMT), à l’agence universitaire de la francophonie (AUF) mais aussi à l’université Cheikh Anta Diop (UCAD).

Selon Joséphine Diouf, la phase de remise des Awards va se dérouler le 30 août au méridien Président. « Les 10 meilleurs sites réalisés vont être primés ». A l’endroit des artistes musiciens, Joséphine Diouf avance « l’entretient du site relève du domaine du musicien. Notre travail s’arrête à la création d’un site avec un nom de domaine enregistré au titre de propriété privée du musicien. D’un Pack d’hébergement entièrement pris en charge pour deux ans, d’accompagnement stratégique et de conseils ». Qu’est ce qu’ils y gagnent en confectionnant des sites gratuits, les détenteurs du projet soutiennent « nous allons ainsi booster l’économie.

Les web masters trouveront le compte, les télécommunications aussi et les musiciens. A notre niveau, nous y gagnons la satisfaction d’avoir réussir un projet pour le bien de notre pays. »

Denise D. Zarour

Source : Sud

Répondre à cet article