Morgan Héritage au Sénégal : Trois jours de reggae non-stop

Les grands mélomanes du reggae seront servis à partir du 16 janvier pour assister aux différentes manifestations du groupe Morgan Héritage. Ils devront dés à présent suivre cet événement pour faire des réservations.


Article Par ANTA FAYE DIOP, Paru le Mardi 8 Jan 2008

Ils seront à Dakar le 14 janvier, date de la conférence de presse qu’ils vont donner à l’hôtel Indépendance à partir de 15h. Et c’est le groupe producteur Black Emotion qui est à l’origine de leur venu au Sénégal. L’attachée de presse du groupe, Fatima Berthé s’en explique pour dire qu’ils sont tout nouveaux dans le milieu de la production misicale. C’est leur premier événement, c’est à dire leur baptême de feu et pas moins de 100 millions ont été dégagés pour la bonne réussite de cet événement car le groupe Morgan va rentrer le lundi 21 janvier. Au menu de ce séjour convivial, trois dates de concert ont été retenues à savoir le 16 Janvier 2008 en soirée au Théâtre National Daniel Sorano. 19 Janvier 2008 en concert au Demba DIOP. 20 Janvier 2008 en Sound System au Just 4 U. Ces trois dates seront des événements incontournables pour la musique et une occasion de faire plaisir à la Jeunesse Sénégalaise qui s’est prise d’affection pour Morgan Héritage, un groupe jamaïcain de renommée internationale.

Les débuts de Morgan Hertitage (Denroy, David, Jeff, Lukes, Memmalatel, Ray, Peter, et Una) furent assez difficiles. Bien qu’étant les enfants de Denroy Morgan producteur célèbre, tout n’est pas forcément plus facile quand votre père est connu et respecté dans la musique. D’autant plus quand une partie de la famille est née aux Etats-Unis et souhaite percer dans le reggae music jamaïquain. En 1994, sortait pourtant leur premier album « Miracle ». La critique fut assez dure parlant de cet album comme un album de reggae bon marché, aseptisé, sans âme. Il ne faut pourtant jamais juger un artiste sur un premier jet. La vérité d’un jour n’est pas celle de demain. C’est ainsi que 3 ans plus tard « Protect Us Jah » sortait chez VP Records collaboration avec Bobbie Dixon. Cet album réunissait du roots conscious comme on en avait peu écouté depuis longtemps (allez faire un tour écouter « Exalt Jah »ou « What Man Can Cry, »), du lover avec des titres comme « Let’s Make Up » et« Me or You », bref du pur reggae comme ça faisait longtemps qu’un poste n’en avait pas craché. Non contente d’être un des meilleurs albums de l’année, la famille remit ça avec, en 1998, « One calling ». Et la participation de King Jammys n’y est sans doute pas pour rien (ah tout est plus facile lorsqu’on sait s’entourer…). Tout au long des 14 titres de l’album, les morceaux roots s’enchaînent avec des lyrics posées, puissantes, poignantes. 1999 est une année de gloire « Morgan héritage and Friends » qui apparaît plus comme l’album d’une nouvelle génération d’artistes comme Military Man ou JahMali, bien que trois titres (dont une en combinaison avec Toots Hibert !!!) soit de la Morgan Heritage Family.
Et arriva un jour « Don’t Haffi Dread » avec toujours un savant mélange entre roots et lovers. Cet album marqua le retour aux commandes de Bobbie Dixon toujours sur VP Records. Un autre élément important de cette production est à noter : le titre. En clair : « il ne suffit pas d’avoir des locks pour être Rasta ». Cette position fit scandale, mais plaça les Morgan Héritage comme les leaders d’un reggaemusic plus ouvert, plus sûr de sa force, prêt à conquérir le monde. Et c’est ce qu’il advint, une grande tournée vint couronner la réussite de cet album.

En début d’année 2008 les Morgan Heritage sortiront leur dernier album « Mission in Progress », raison de la première étape de la tournée de l’année 2008. C’est ce grand groupe qui est attendu à Dakar, pour les mélomanes, ils seront biens servis.

Source : L’Observateur

Répondre à cet article