Menaces contre Yaxam Mbaye et Le Populaire : Le Monstre recrute dans l’arène

Après la mise à sac des quotidiens L’AS et 24 Heures Chrono, un autre plan vient d’être mûri, selon le directeur de publication Yakham Mbaye du journal Le Populaire. Celui de s’attaquer à ce canard et au domicile de son Dirpub, Yakham Mbaye. Mais, très tôt alerté, M. Mbaye a saisi les autorités pour les mettre devant leurs responsabilités.


Par Mamadou DIALLO

C’est l’escalade dans la tension presse-pouvoir. Yakham Mbaye, directeur de publication du journal Le Populaire a fait état hier sur les ondes de la radio privée Rfm, d’un plan d’agression contre son domicile et le siège de son organe. Le journaliste informe qu’il a été avisé par une de ses sources qui a pris part à une rencontre où se tramait le plan de sabotage. M. Mbaye de poursuivre : « C’est une réunion regroupant des nervis, pour être précis des lutteurs issus de deux écuries très connues de la place avec une quarantaine de participants. J’ai été informé par une de mes sources qui avait participé à cette rencontre. » Mais, M. Mbaye n’a pas voulu révéler les noms des écuries auxquelles appartiennent ces différents lutteurs. Car, pour lui, le fait que ces gens appartiennent à ces écuries ne veut pas forcément dire que celles-ci cautionnent ce qu’ils font. « Le nom des écuries est important, peut-être, pour localiser le lieu de la réunion. Mais, je connais plus ou moins les gens qui ont participé à cette réunion. Il y a certaines personnes qui sont très proches de moi et c’est elles qui m’ont alertées. Et, dans ces événements, citer le nom de ces écuries revient à jeter l’opprobre sur elles », précise-t-il. Donc, c’est la vie du directeur de publication du Populaire qui est en danger. Et, pour sa sécurité, soutient Yakham Mbaye, il a pris le soin d’alerter certaines autorités pour les mettre devant leurs responsabilités. « Parallèlement, j’ai renforcé la sécurité au niveau de ma maison et au niveau du journal. C’est ce que je suis en train de faire. Parce que depuis l’attaque de L’AS et, bien avant, il y avait une sécurité renforcée dans ces deux lieux. Nous avons les moyens d’assurer notre sécurité mais nous ne sommes pas là pour le faire, il y a des institutions qui sont là pour protéger tous les citoyens. S’ils attaquent ma maison ou bien le journal, on va descendre et cela pourrait provoquer des évènements fâcheux », estime M. Mbaye. La Police a déployé des éléments devant le domicile de Yaxam Mbaye et au siège du Populaire.

Source : Le Quotidien

Répondre à cet article