Marathon musical à Dakar

50 artistes prévus le 29 novembre 2008

La mairie de Dakar a annoncé hier l’organisation d’un grand concert gratuit prévu le 29 novembre prochain dans la capitale. Un ‘marathon musical’ sous l’égide du chanteur Idrissa Diop, le directeur artistique de l’événement.


‘Toutes les grandes capitales ont un événement culturel phare. Dakar aura bientôt le sien’. L’ambition affichée par le maire de Dakar, Pape Diop, est à l’origine du concert gratuit qui se tiendra le 29 novembre prochain dans la capitale sénégalaise.

Ce ‘marathon musical’ réunira cinquante artistes sénégalais, représentant tous les courants musicaux du pays, du traditionnel mbalax à la salsa, en passant par le rap et le folk.

A l’affiche de ce concert géant, quelques stars incontournables, parmi lesquelles Youssou Ndour, Ismaël Lô, Omar Pène, ou encore Les frères Guissé, mais aussi des artistes plus confidentiels comme James Gadiaga ou Amy Mbengue. ‘Aucune capitale n’a jamais réuni autant de musiciens aussi différents sur une même scène’, s’est félicité Idrissa Diop, le directeur artistique du ‘marathon’. Un événement d’une ampleur exceptionnelle qui appelle une organisation minutieuse : chaque musicien disposera d’un temps limité à quatre minutes sur scène, et sera accompagné par le même orchestre, constitué sous la direction d’Habib Faye.

Dans la salle de la Mairie, ils étaient une dizaine à assister à l’annonce officielle du marathon.

‘C’est une initiative saine et noble, a salué le rappeur Doug E Tee. Les jeunes en ont besoin. Je le fais avec le cœur.’ Après une séance d’applaudissements à la gloire de Pape Diop, les artistes présents étaient invités à signer un protocole d’accord… et à empocher une enveloppe de 100 000 Cfa, en attendant le cachet final de 150 000 Cfa - ‘le même pour tous, quelle que soit la notoriété de l’artiste’, a précisé Idrissa Diop.

L’initiative a un coût : ‘Selon les premières estimations, le budget minimum s’élève à 100 millions de francs Cfa, sachant que le budget global de la mairie est de 32 milliards’, indique Seydina Oumar Touré, le directeur de cabinet du maire, qui en a profité pour déplorer la pauvreté de la vie culturelle au Sénégal. ‘Le grand combat de Pape Diop, c’est que la culture occupe toute sa place. Les raisons budgétaires ne sont plus un alibi.’ Et d’ajouter en gage de bonne volonté : ’Un fonds culturel sera créé à partir des recettes dégagées grâce aux sponsors.’ Une promesse en forme de déclaration d’intention puisque, pour l’heure, aucune démarche marketing n’a encore été mise en œuvre pour attirer les mécènes. Mais Touré tient à rassurer : ’Quoi qu’il arrive, la mairie s’engage : le concert aura lieu.

Marina BELLOT (Stagiaire)

Source : Walf

Répondre à cet article