Les Sister en concert le 23 novembre

Elles se poursuivent, les Semaines culturelles allemandes, et le 23 novembre prochain, c’est à l’Institut français de Dakar qu’elles se rendront. Le Théâtre de Verdure servira ainsi de scène à un groupe de musique, sept femmes, toutes afro-allemandes, les Sisters. L’information est contenue dans un communiqué dont nous avons reçu copie.


Elles se nomment Onejiru, Mamadee, Meli, Nicole Hadfield, Tamika, Noah Sow et Namusoke. La petite particularité de ces artistes est que chacune d’entre elles s’est, au cours de sa carrière, distinguée avec quelques « projets solos » et autres « collaborations musicales ».

7, c’est aussi le nombre d’années qui les unit. C’était en 2001 et si elles ont su imposer leur style au fil des années, c’est parce qu’elles pouvaient compter sur la richesse de leurs sonorités métissées. Un habile mélange d’afrobeat, de reggae, de funk, hip-hop et pop. Une union féconde dira-t-on, parce que leur premier album a vu le jour au mois d’août dernier. Gender Riots, c’est de cette manière qu’elles l’ont baptisé, est porteur d’un « message contre le racisme et le sexisme ».

Le nouvel album, pourtant si jeune, « a déjà conquis le public allemand », la critique aussi.

Un public qu’elles ont rencontré récemment, lors d’une tournée qui a su « confirmer leur succès grandissant ». C’était à l’occasion de nombreux festivals, le Chiemsee Reggae Summer et le Festival d’Afrique d’Aschaffenburg en l’occurrence.

Sisters, c’est aussi le nom donné à l’association qu’ensemble les 7 jeunes femmes ont fondé. Leur musique se dresse alors « contre la xénophobie et l’intolérance sociale et politique ».

Source : Sud

Répondre à cet article