Le Groupe Fac Alliance de retour sur la scène du hip hop guinéen après cinq de traversée du désert !

Le groupe de rap gui néen, Fac Al liance, a célébré, samedi après midi, la sortie officielle de son qua trième album in ti tu lé « Gorko Sous say » (entendez, tout homme doit oser), à Conakry, après cinq ans de traversée du désert. C’était dans la salle de spectacles du Palais du Peuple, en présence de ses fans, mais dans une situation politique très difficile.


Le groupe de rap guinéen, Fac Alliance, a célébré, samedi après midi, la sortie officielle de son quatrième album intitulé « Gorko Soussay » (entendez, tout homme doit oser), à Conakry, après cinq ans de traversée du désert. C’était dans la salle de spectacles du Palais du Peuple, en présence de ses fans, mais dans une situation politique très difficile.

« C’est un album composé de 12 titres, riche en couleurs et en sonorités, mais très engagé. Il renferme également tous les ingrédients du hip hop, toast, voix soul, et rap », confie à APA a l’un des membres du groupe, indiquant que les chansons meublant l’album comportent des dé­nonciations des maux et tares dont souffrent la Guinée, le continent et le monde. « Nous chan­tons l’amour et les inégalités sociales », s’empresse-t-il de préciser.

Après cinq ans de traversée de désert, le groupe Fac Alliance veut frapper un grand coup pour son retour sur la scène musicale.

« Nous étions en train de travailler. Car, nous voulons un produit costaud, prêt à affronter nos concurrents sur le marché international du disque ».

Le quatrième album s’est fait sans la participation du troisième membre du groupe, Mansour Diallo dit Mister X (qui apparaît toujours cagoulé en public), qui a décidé d’évoluer en solo.

« Notre groupe n’est pas disloqué, mais notre ami Mister X a décidé d’évoluer en solo, alors que nous deux comptions faire un opus en duo. Fac Alliance sera au complet le jour de la dédi­cace. Mister X sera avec nous. Il n’ y a pas de dislocation, ce sont de fausses rumeurs », ras­sure Pap G, un des trois membres du groupe.

Mister X absent, le groupe s’est ouvert, pour cet album, à la jeune Ami Kanté et au jeune rap­peur Bady résidant en France dans des « featuring ».

Le groupe Fac Alliance a vu le jour au début des années 1990 à Kindia, ville située à quelques 300 kilomètres de la capitale, Conakry.

Au départ, ils étaient au nombre de deux, Abdoul Kader Sylla dit Nondi K et Amadou Guèye dit Pap G et évoluaient dans un groupe qui s’appelait Bad Boys (les mauvais garçons).

Mansour Diallo dit Mister X s’est joint à eux plus tard.

Ses trois membres ont la particularité d’être tous des étudiants de la 33ème promotion de l’Uni­versité de Conakry. D’où la dénomination de leur groupe, FAC Alliance, autrement dit « l’Union des facultés ». C’est pour cette raison qu’on les appelle les « Intellos du rap guinéen ».

Le groupe a déjà à son actif trois albums. Le premier sorti en septembre 2000, intitulé « Louga­gnyi », contient des chansons à succès telles que « Mariama », une reprise du titre de l’artiste sénégalais Baaba Maal.

Le second mis sur le marché en mai 2002, est intitulé « Embargo ». Il laisse beaucoup de place aux « featuring ».

Enfin, il a sorti le troisième, « Kakilambé », en 2004.

Avec un style, mélange de musique locale, de hip hop, de Soul, de Reggae et de Dance hall, FAC Alliance aborde dans ses textes les difficultés quotidiennes rencontrée par les populations guinéennes, les tares de la société, le manque de perspective d’avenir pour la jeunesse, mais aussi des thèmes plus légers comme l’amour ou la fête. Ils chantent en français et dans diffé­rentes langues locales.

Auteur : APA

Source : Info Guinée 07/12/2009

Répondre à cet article