Kangam Squad envisage une tournée nationale après la sortie de « Hip-hopology »


  • Le groupe de rap Kangam Squad de Tambacounda compte effectuer une tournée nationale pour promouvoir son album « Hip-hopology », sorti depuis un an, a annoncé l’un des membres du duo de rappeurs, Saliou Samb, dit Ali Zeh.

‘’Après un an, on n’a plus de temps à perdre, on va aller vers une tournée nationale pour booster l’album’’, a indiqué l’artiste à l’APS. Cette tournée est prévue ‘’dans les prochains mois’’, a-t-il déclaré, sans plus de précision.

Après avoir mis sur le marché environ 1500 CD, ‘’les gens en redemandent’’, a dit Saliou Samb, notant que le groupe tire un ‘’bilan positif’’ de l’album, car ‘’90% des objectifs’’ qu’il s’était fixés ont été atteints.

Il s’agissait, pour les deux rappeurs, tous des professeurs d’anglais, de ‘’crédibiliser le hip-hop’’, notamment en faisant valoir leur fonction, histoire d’effacer cette image de ’’gens violents’’, collée aux pratiquants de ce genre musical.

L’album visait également à ‘’situer Tambacounda sur la carte du hip-hop sénégalais’’, en promouvant quelques jeunes rappeurs tambacoundois, a-t-il expliqué. L’album compte 22 titres et des ‘’featuring’’ impliquant de jeunes de la région orientale. ‘’L’album a dépassé nos attentes’’, a-t-il dit.

Depuis sa sortie le 7 septembre 2013, le groupe a participé à beaucoup de concerts dans plusieurs localités dont le plus marquant, selon Ali Zeh, a été celui du grand théâtre, où Kangam Squad a été invité d’honneur. Les deux rappeurs ont aussi pris part à plusieurs émissions avec des présentateurs de renommée, a-t-il ajouté.

Toutefois, Saliou Samb s’empresse de préciser que le groupe ’’n’est pas devenu riche grâce à cet album’’. Soulignant la difficulté de collecter le produit de la vente de CD, il estime que les dons reçus lors des concerts sont plus consistants.

En tant que professeurs, ils disent considérer le rap moins comme un moyen de chercher de l’argent que comme une ‘’passion’’ vécue en dehors de leurs heures de travail. ‘’Si jamais l’argent nous retrouve, on est preneur’’, a-t-il toutefois précisé.

Comme autre perspective, en plus de son concert annuel prévu le 27 décembre, les deux rappeurs envisagent de sortir un deuxième album, dont ils ont commencé à rédiger les textes et à mettre au point les instrumentaux, a relevé le rappeur.

Le groupe veut, à travers ce second enregistrement, ‘’percer’’ sur la scène internationale, en mettant ‘’beaucoup plus d’anglais’’ dans ses paroles, avec des instrumentaux à touche africaine, afin de ‘’marquer la différence’’, explique-t-il.

Répondre à cet article