RETROUVAILLES AU SEIN DE LA GRANDE FAMILLE LIBERALE

Idrissa Seck annonce officiellement son retour auprès de Me Wade

C’est la permanence Oumar Lamine Badji qu’Idrissa Seck a choisi pour annoncer son retour dans la mouvance présidentielle. En compagnie du professeur Iba Der Thiam, de l’administrateur général du Pds, Abdoulaye Faye et du directeur de cabinet politique de Me Abdoulaye Wade, le secrétaire général de Rewmi a martelé qu’il n’a jamais quitté le Pds et qu’il envisage une fusion entre ce parti et Rewmi, la formation qu’il a créé au lendemain de sa disgrâce.


« A l’issue de l’audience de ce matin que le président de la République a bien voulu nous accorder suite à des efforts innombrables visant à permettre le succès des retrouvailles de la grande famille libérale, nous avons la ferme décision et la ferme volonté de consolider les retrouvailles de la grande famille libérale. Il s’agit là d’un chantier beaucoup plus vaste qui est la résolution des Sénégalais. Les modalités pratiques de ces retrouvailles seront déterminées par les deux directions (Rewmi, Pds) et par les deux comités électoraux » a souligné le leader de Rewmi.

Justifiant cette rencontre au sommet, l’ancien Premier ministre indique : « Ce qui nous a opposé est derrière nous. Nous avons eu un entretien sans ambigüités portant exclusivement sur la politique. Ces retrouvailles seront les prémices d’un dialogue politique national pour éviter des tensions politiques. » Toujours dans ce registre, il avance : « ce qui a fait éclater la maison de nos voisins socialistes, doit nous servir de leçon. Nous devons nous réunir pour bâtir un parti fort ».

Après Idrissa Seck, le coordonnateur de la Cap 21, le professeur Iba Der Thiam a fait savoir que c’est suite à une déclaration de la structure qu’il dirige, que le leader de Rewmi a pris langue avec eux pour manifester son intérêt, car il a toujours considéré qu’il est un membre de la famille libérale. Qualifiant la rencontre entre Wade et Idrissa Seck à laquelle il a assisté, le professeur Thiam parle d’une audience empreinte de cordialité où trente années de compagnonnage entre un père et son fils, ont été passées en revue.

Source : NETTALI.NET -

Répondre à cet article

1 Message

  • Monsieur Seck, vous êtes donc retourné dans la maison hantée.

    La boucle est ainsi bouclée. Vous et votre père vous êtes ainsi affrontés jusqu’à en arriver là, à de si bruyantes et minables retrouvailles après avoir chacun vomi l’autre, lui après avoir déclaré à la face du monde qu’il n’abritera plus dans sa tente un serpent dont il a echappé à la morsure, et vous après avoir déclaré à la face de ce même monde que toutes retrouvailles politiques avec votre bourreau est désormais impossible bien que vous pouviez lui pardonner au plan personnel. C’est donc l’histoire d’un père et de son fils d’emprunt qui ravalent tous deux ce qu’ils avaient vomi, même si vous avez tenté de votre côté d’argumenter le contraire lors de votre conférence de presse, et lui de se contenter de prétexter qu’il était votre père, un père capable quand cela l’arrange de vous égorger et de vous jeter à ses fauves.

    Les coups que vous vous êtes donnés étaient bons à prendre pour chaque camp selon les motivations et les objectifs.

    1° Ces coups que votre père vous a donnés ont réjoui vos adversaires internes à votre mouvance d’antan (redevenu votre mouvance) ou ceux qui ne pouvaient vous voir en peinture suite à vos débats politico financiers avec votre « papa ».

    2° Ces coups que vous avez donnés à votre père étaient les bienvenues pour ceux qui savent que terrasser un tel monstre peut être plus long et plus dure si l’on ne s’y met pas à plusieurs, ou si l’on empêche à certains coups d’atteindre la cible même si ces coups proviennent d’un allié de circonstances dont les coups risquent de ne pas durer.

    Depuis quelques mois vous aviez suspendu ces coups et nous voyions bien sur venir ce qui s’est confirmé ce Lundi 12 Janvier. D’autres élections périlleuses approchant, ainsi qu’une saignée causée par l’autre fils d’emprunt qui vous avait remplacé avant d’être à son tour déshérité, ont certainement accéléré ces réconciliations. Avec les chances qui vous avaient été offertes d’apporter quelque chose de nouveau, vous persistez à demeurer le fils d’un vieil imposteur cleptomane doublé d’un mythomane. Pourtant c’est le genre de père que l’on peut se choisir et pas celui qui vous met au monde bien qu’il se dise être votre créateur. Votre choix est donc clair, d’autres préciseront que vous n’aviez jamais choisi autre chose, mais à chacun sa démarche

    Durant votre séance d’explication, vous avez tenté de justifier votre démarche à vous. Ce n’est pas parce que vous n’avez jamais voulu quitter la maison familiale, que vous vous êtes toujours réclamé de cette famille, que vous êtes resté constant et cohérent sur le reste, ce serait une analyse bien sélective. Que de manœuvres et de contorsions avant de revenir ou pour revenir auprès du « père ». Ce n’est donc pas ceux qui pensent que la constance ne se limite pas seulement à réclamer sa sénégalité ou son libéralisme, et au diable les voies et moyens pour retrouver les siens, qui ont une vue tortueuse comme vous avez osé le dire, mais c’est bien celui ou ceux qui ont tenu plusieurs discours, qui ont adopté plusieurs positions, qui ont fréquenté plusieurs mouvances, qui ont changé plusieurs fois d’opinion par rapport à un mentor, ......

    Avec cette réconciliation, vous ne pouviez pas trouver mieux qu’un tortueux, versatile et aigri tel que le professeur Iba Der comme maître de cérémonie. C’est symbolique à plus d’un titre, et cela démontre également que cette maison PDS n’est plus depuis fort longtemps qu’un abris des déchets et prédateurs de l’ancien régime, des nouveaux prédateurs trop affamés pour y aller avec un minimum de retenue et de subtilité, des planqués au lourd casier judiciaire, des tortueux, des marabouts véreux, etc.... Difficile donc de croire à une quelconque possibilité, même si on peut la comprendre la volonté déclarée, de nettoyer une telle maison familiale où l’on a grandi lorsqu’il s’avère finalement que ce sont les fondations de la maison elle-même qui sont pourries, que derrière les belles couches de peinture il n’y avait que de la moisissure, qu’il y’a plus de sable que de ciment, et que tout y est fait pour attirer et retenir la crasse venue d’ailleurs.

    Nous allons d’ailleurs bientôt assister à des retournements de veste incroyables à votre égard dans cette maison et au sein de cette mouvance alimentaire. Vous entonnerez bientôt tous ensemble le même refrain au sujet de la fameuse vision de votre constante kleptomane de 89 ans, l’âge véritable que vous nous aviez révélé avec l’anecdote du jeune Abdoulaye courant jeune derrière le cheval de Cheikh Ahmadou Bamba. Les sénégalais se sont déjà fait une idée sur cette vision qui n’est rien d’autre qu’un ramassis de tartufferies, de guignolades, de mauvaises intentions,…, un tas de waderies donc que les sénégalais ont voulu sanctionner dès la fin du 1er et seul mandat, presque un cas unique au monde. Mais les experts et tripatouilleurs du fichier en avaient décidé autrement. Alors quelques mois après, lors des législatives qui ont suivi, les mêmes sénégalais, précédés par les militaires, sont tout simplement restés chez eux pour dire « mer… » à votre père et à ses pantins qui se donnent le nom de députés. Jamais au monde centres de vote n’ont été aussi vides, même si les fameux experts tripatouilleurs du fichier ont cherché au soir à atténuer l’ampleur du dégoût que les sénégalais ont voulu vous démontrer en ne voulant même pas être vus dans les rues aux heures du vote. A vous voir insister aujourd’hui sur la légitimité de votre père retrouvé, visiblement ce ne sera pas vous qui essayerez de le convaincre à accepter une démocratisation du processus électoral et une correction de son fichier modulable à souhaits, pourtant vous aviez également boycotté les législatives.

    Voilà donc la famille que vous venez de rejoindre à nouveau. Pour quelles raisons exactement ? Wade a l’habitude de répéter que personne ne sait à part vous deux, mais chacun a quand même sa petite idée et l’on sait que tant que Wade sera aux commandes de cette justice des plus honteuses et des plus corrompues au monde, aucun crime ne sera jamais élucidé ou puni si il sait pouvoir avoir sa part ou que ce crime peut faire oublier un instant les siens et ceux de son fils naturel Karim.

    Vous avez rejoint la maison hantée, nous ne ferons aucune distinction entre le diable, ceux qui nourrissent le diable, ceux qui protègent le diable, ceux qui aident le diable, ceux qui torchent le diable, ceux qui imitent le diable. Quand il s’agit du diable on ne peut qu’être contre lui, ……… ou avec lui car il n’y a pas de demie mesure avec le diable

    De la même manière où nous avions essayé de vous ignorer pendant que vous étiez au dehors à asséner parfois des coups au diable, de la même manière nous essayons également d’ignorer cet autre fils banni qui cherche à nous convaincre que ses coups feront plus mal que les vôtres d’antan. Rien ne nous garantit qu’il n’opérera pas comme vous un virage à 180°, mais tous les coups qu’il donnera aujourd’hui dans la bonne direction seront bons à prendre en attendant de régler son compte au diable. Tous ceux qui ont continué à pactiser avec le diable alors qu’il s’était ouvertement démasqué, comprendront très amèrement que l’on leur fera rejoindre tôt ou tard le diable dans sa boîte.

    MARVEL marvel@hotmail.fr

    NOUS SOMMES TOUS DES EL MALICK SECK

    Répondre à ce message