Hip hop à l’Institut français


« YAKAAR festival est ouvert aux artistes émergents qui ne renient pas d’où ils viennent et qui en même temps cherchent à produire, avec toute la richesse dont ils sont porteurs, la musique d’aujourd’hui. Avec la conviction de contribuer à celle de demain. »

Keur-Gui

Un premier album censuré n’aura pas eu le dessus sur le duo kaolackois reconnu comme étant le groupe le plus engagé du Sénégal. Avec Nos connes doléances, aboutissement de quatre ans de travail acharné et méticuleux, au contenu intègre et constructif, au rap percutant et éducatif, le groupe délivre un hip hop qui s’attaque frontalement à la mauvaise gouvernance et à la corruption.

Nitdoff killah

Jeune rappeur natif de la région de Louga, il fit ses premiers pas dans la musique avec le groupe B.M.G. qui connut un succès fou après avoir reçu le prix du Grand concours de Gorée autour la lutte contre le sida. Après l’éclatement du groupe et des années de galère, Nitdoff Killah réalise son rêve en 2007 avec la sortie de son album M’beed Bi puis en 2009 avec Hip Hop Dou Meuseu.

Keurgui Yenge

Source : Le221

Répondre à cet article