Get on Da Kar


Exemple type de l’émigré, du « sénégalais du dehors », Maodo, rappeur venu en France exercer son art depuis 1999, commence à se consacrer maintenant à ses projets de retour. A l’unisson avec l’ensemble de la communauté Hip Hop sénégalaise, au pays aussi bien que dans la « diasporap », il en appelle aujourd’hui à une participation accrue de ses compatriotes au chantier national. Qu’ils aient opté pour l’émigration ou qu’ils soient restés sur la terre de leurs ancêtres, les tenants du Rap « made in Gal-Sene » insufflent à la jeunesse une énergie créative et un dynamisme qui ouvrent des perspectives d’avenir plus prometteuses.

A travers cette communauté, ce sont les préoccupations de toute une jeunesse en quête de changement qui s’expriment, entre attachement pour la tradition et fascination pour l’occident. Immersion dans cette culture citoyenne et engagée…

Répondre à cet article