Festival Mondial des Arts Nègres : Awadi réclame son salaire

Le rappeur Dj Awadi persiste et signe qu’il n’a pas tronqué son manteau de révolutionnaire. Invité sur Seneweb radio, par l’animateur Guin Theuss, le rappeur avoue, qu’il y a eu du gaspillage sur certains plans, lors du Fesman. Ainsi, révèle Awadi, « je n’ai pas été payé lors du Festival Mondial des Arts Nègres, j’attends toujours mon reliquat.


Je suis dans le même cas que certains. Le Festival, c’était un rêve qui s’est concrétisé ». Le commissaire des musiques urbaines, lors du Festival, soutient : « je ne suis pas là pour dire aux gens de voter pour Wade, Tanor Dieng, mais si on m’appelle dans le cadre de la culture, je réponds ! Ce n’est pas la première fois que je travaille avec le ministère de la culture ». « Je n’ai pas été payé lors du Festival, j’attends toujours mon salaire. Je suis dans le même cas que certains. Le Fesman, c’était un rêve qui s’est concrétisé », déclare Awadi

Awadi n’a pas tort. On se demande encore où sont passés les milliards du Festival Mondial des Arts Nègres. Car presque tous les prestataires sont dans la même situation que le rappeur. Ils sont ballotés entre le siège du Festival et le palais présidentiel qui, selon les organisateurs, doit décaisser l’argent. Seulement, cela commence à durer trop longtemps et les prestataires qui avaient contracté des dettes sont aujourd’hui poursuivis par leurs créanciers. De même, les intérimaires lors du Festival n’ont pas encore vu la couleur de l’argent qu’on leur doit. En tout cas, le Président Wade ferait mieux de régler ce problème, sinon un autre front « Y en a marre » risque de s’ouvrir devant lui. Car les prestataires et les intérimaires sont en train de s’organiser pour manifester dans le but de réclamer leur argent.

Répondre à cet article