En concert à l’Institut français de Dakar : Duggy Tee assure son show

En concert à l’Institut français de Dakar, vendredi, le rappeur Duggy T a assuré son retour sur scène. Un show qui montre qu’il est bien dans la place, même si le public n’est pas venu en masse.


Duggy Tee peut toujours compter sur ses inconditionnels. Ses fans de Capsi étaient, vendredi, à l’Institut français de Dakar. Ils n’étaient pas nombreux, mais suffisant pour donner du réplique au rappeur. Sur scène, c’est plutôt Duggy Tee qui assure le show. Il n’était pas habillé comme un ‘vrai rappeur’, avec pantalon boy jump et longue chaîne au gros pendentif. Il n’en a gardé que la casquette cachant ses dreadlocks. Duggy Tee avait un déguisement simple comme tout jeune homme. Le rappeur a porté un ensemble chemise et pantalon blancs et un T-shirt noir en dessous, où est inscrit Fit (titre de son nouvel album). C’est d’ailleurs les mêmes maillots de différentes couleurs qu’arborent les autres membres de l’orchestre.

Il débute timidement sur scène. Pas une entrée fracassante mais modérée. Des va-et-vient de la droite vers la gauche, histoire de tâter le pouls du public. Au fil du temps, il se déchaîne, invite le public à faire le show, à lever les bras en l’air, et à bouger. Il se donne à fond lorsqu’il invite ses ‘hôtes’ comme Coumba Gawlo Seck dans Yo Malé, Simon Bisbi Clan dans Sénégalais Bougés. Duggy Tee soutient que dans le mouvement hip hop l’adage : ‘Diviser pour mieux régner n’y existe pas’. Pour l’attester, il convie les rappeurs Gaston, Maxy Crazy et d’autres sur le podium.

Côté textes, l’ancien membre fondateur du Pbs garde toujours sa hargne. Il ne caresse pas les choses. Il les dit telles quelles. Pour lui, on est dans un monde de fous où la course au nucléaire, le pillage de l’Afrique sont à la mode. La solution dit-il, est dans le travail. Duggy T en a ras-le-bol. Il interpelle les Sénégalais et les invite à bouger. ‘Après 51 ans d’indépendance, toujours rien. Il ne faut pas baisser les bras, Sénégalais bougez, bougez… ’, scande-t-il en compagnie de Simon du ‘Mouvement Y’en a marre’.

Le rappeur a toujours ce côté attachant, voir sentimental. Il considère son public comme une famille. Sur un ton pathétique, Duggy T demande pardon à ceux qui sont restés six ans sans avoir ce qu’ils aiment en lui. La chanson Pardon est aussi dédiée à ceux qui l’aiment, qui l’ont toujours dit de faire attention. Le rappeur est plus prompt à chanter en anglais qu’en français. L’innovation est son tube en Pulaar. Une invite à ses parents foutankés.

Son style a évolué. Aux sonorités rap, il y greffe des mélodies Sabar, soul, reggae, Rnb. Les instruments traditionnels, comme la flûte, change le tempo de sa musique et la rendent plus mélodieuse. Le rappeur a séduit ses fans le temps de son concert. La machine est alors en marche.

Fatou K.SENE

Source : Walf

Répondre à cet article