Didier Awadi dirige un atelier rap et slam pour 12 stagiaires

Dakar, 7 oct (APS) - Le rappeur sénégalais Didier Awadi va animer jusqu’au 13 octobre prochain au Cap (Aulnay-sous-Bois, France), un atelier rap et slam au bénéfice de 12 stagiaires, indique un site spécialisé visité dimanche à l’APS.


Cette résidence de création, qui devait débuter samedi, s’inscrit dans le cadre du festival d’Ile-de-France (7-14 octobre) qui servira de tribune au rappeur pour le lancement de son prochain album ‘’Présidents d’Afrique’’, précise la même source.

’’Après un premier temps consacré à la création de textes sur la thématique +génération consciente+’’, chacun des participants à cet atelier, ’’selon sa sensibilité et son moyen d’expression, rap ou slam, perfectionnera sa technique vocale et rythmique’’, explique-t-on de même source.

Awadi, un des membres fondateurs du groupe de rap sénégalais Positive Black Soul, a été lauréat du prix RFI 2003. Musicien engagé et militant altermondialiste, il est présenté comme un des pionniers du rap africain francophone,

Inscrit dans une perspective panafricaniste, Didier Awadi prépare, pour novembre, la sortie de son album ‘’Présidents d’Afrique’’, dans lequel il rend hommage à des leaders, vivants ou disparus, du continent africain.

Dans l’opus, des présidents africains comme le Burkinabè Thomas Sankara ou le Sud-Africain Nelson Mandela y prêtent leurs voix sur fond de rap.

Ces leaders sont des gens ’’que nous, nous considérons comme des présidents, même si certains ne l’ont pas été (...). Des gens de ce gabarit font des +featuring+ (collaborations) avec des jeunes’’ artistes ou groupes, via des archives sonores, avait expliqué le rappeur dans un entretien accordé à des médias.

La nouvelle production de l’artiste sera à la fois un album, un film un peu plus tard et un spectacle ’’multimédia inédit’’ qui sera présenté par le rappeur le 14 octobre au festival de Bataclan.

Awadi sera accompagné d’invités tels que Skwatta Kamp d’Afrique du Sud, les Maliens de Tata Pound, Smokey du Burkina Faso et Maji Maji du Kenya.

‘’Présidents d’Afrique’’ est une création basée sur des discours de présidents et grands leaders africains sur une instrumentation constituée de clavier, basse, batterie, percussion, kora.

Dans un entretien accordé à l’APS en août dernier, le musicien avait dit qu’à l’occasion de ce spectacle, il s’agira de ’’synchroniser des discours’’ de présidents africains, vivants ou disparus, mais choisis pour leur vision panafricaniste, ’’avec de la musique jouée en live’’.

Sankara, assassiné en 1987, et Mandela, légende vivante, figurent sur cet album avec le savant sénégalais Cheikh Anta Diop, les pères de l’indépendance Modibo Keïta (Mali), Patrice Lumumba (actuelle République démocratique du Congo), Julius Nyerere (Tanzanie), Jomo Kenyatta (Kenya), de même que le Martiniquais Aimé Césaire, les Américains Malcolm X et Martin Luther King.

’’Les voix originales’’ des dirigeants décédés viennent des archives sonores recueillies ’’dans une trentaine de pays africains (...), en trois ou quatre ans de travail sur le projet’’, a confié Awadi, qui parle de ’’chance’’ à propos de cette documentation.

Le rappeur fait ainsi allusion au piètre état de conservation des archives dans certains pays, faute de moyens, de technique appropriée. Ce qui fait que, selon lui, le fait d’avoir mené à bien un tel travail documentaire constitue ‘’un miracle’’.

La vie en vrai, RFI 11 octobre 2007
IMG/mp3/tranche_afrique_13h10_-_13h30_tu_20071011.mp3

Répondre à cet article