Dakar a faim et soif : « Y’en a marre » reprend du service


La pénurie d’eau que connait la capitale sénégalaise depuis deux semaines ne laisse personne indifférent. C’est dans ce cadre que le mouvement « Y’en a marre », par la voix de Malal Talla alias Fou malade, annonce un rassemblement national tous les jours, à partir de ce jeudi, pour protester contre cette pénurie d’eau.

(De notre correspondant à Dakar)

Le mouvement « Y’en Marre », très connu plan international, pour avoir combattu dans la rue le régime du Président Abdoulaye Wade, se signale à nouveau contre le régime du Président Macky Sall pour manifester sa colère exacerbée contre la pénurie d’eau notée dans la capitale depuis 15 jours. Le rappeur Thiaat, un des leaders du ce mouvement l’a fait savoir sur les ondes de plusieurs radios locales que ça va chauffer ce jour. « Ce jeudi, vous verrez, nous ferons plus qu’une manifestation. Je ne vais pas dire ce que nous allons faire, mais vous verrez de vous même. Nous vivons une situation intenable et inacceptable. Les populations la vivent difficilement. D’ailleurs, il y a des gens qui nous interpellent. L’eau doit revenir tout de suite et maintenant, mais au-delà, il faut que nos dirigeants fassent en sorte que cette pénurie ne se reproduise plus. Il faut doubler les infrastructures pour que si l’une tombe en panne, l’autre puisse prendre le relai et organiser une bonne distribution de l’eau dans la capitale », a-t-il exigé. Après l’absence de baisse sur le prix des denrées de première nécessité, avec comme conséquence la recrudescence de la pauvreté avec des Sénégalais qui ne mangent plus à leur faim, le tout couplé à la débauche des jeunes filles et une criminalité grandissante, le peuple sénégalais fait face à un manque d’eau. Les Sénégalais ont faim et on soif. Ce qui les a poussés dans la rue.

Le Président Macky Sall, a écourté son voyage aux Etats Unis pour venir faire face à cette situation inquiétante. Les jeunes de son parti, avaient demandé hier soir, au président de la République de limoger le directeur général de la Société Nationale des Eaux du Sénégal (SONES) et de rompre le contrat avec la Sénégalaise des Eaux (SDE), dirigée par les Français.

Source : afrik.com

Répondre à cet article