Cassette disparue, morceaux piratés Plainte contre la BSDA et Bakane Seck du groupe « Leer-Gui »


C’est un monsieur très en verve qui est venu se plaindre dans les locaux de l’Observateur pour dénoncer l’attitude de la BSDA, avant de s’en prendre à Bakane Seck leader du groupe « Leer-Gui », par ailleurs percussionniste de Bouba Ndour. « Manam » Viviane.

Tout est parti de la sortie de la nouvelle cassette de Bakane sur le marché. Et selon la victime, Diabé Kébé, il a reconnu dans la cassette un de ses morceaux intitulé « Guinguinéo Mbiwelela ». « Il n’a pas repris le titre, mais tout le contenu du morceau, c’est le mien.

C’est moi qui l’ai écrit et ai enregistré la maquette au BSDA depuis 1992 sous le numéro 906. On m’avait donné une carte et demandé à faire une duplicata. Grande est ma surprise aujourd’hui d’entendre mon morceau sur la scène médicale.

Ce monsieur a pris toutes les paroles sauf le titre. Et se fait de l’argent avec. Ce n’est pas normal. La BSDA m’a demandé de faire une réclamation et depuis je n’ai pas obtenu de réponse. Ensuite, ils m’ont demandé d’aller voir au niveau du bureautech pour vérifier la maquette et un certain Bathily me balance qu’il y a beaucoup de bagages et qu’ils ne peuvent plus retrouver ma maquette.

Ce qui n’est pas normal. Ils ne doivent pas la perdre. Alors, je vais saisir la justice pour traduire la BSDA qui n’a pas su sauvegarder ma maquette et mes droits d’auteur. Ce nouveau chanteur a repris ma chanson à mon insu », lâche-t-il très en colère. Diabé Kébé rappellera qu’il n’est pas n’importe qui car, il a eu à former le premier groupe d’Aliou Mbaye Nder chanteur et nouvel ami de Me Wade.

En 1990, c’est dans le groupe de « Worma » que Nder a fait ses premiers pas avec Diabé jusqu’en 1992. Le groupe éclatera faute de moyens, car le chef d’orchestre, Jules Diaw, devait se rendre à Moscou.

Les répétitions se tenaient d’ailleurs chez la grande sœur de notre cher reporter sportif Laye Diaw, une certaine Mary Diaw. Par la suite, Alioune Mbaye Nder quittera le groupe LT Ndakarou avant de déposer ses baluchons dans Lemzo Diamono avec Lamine Faye.

Cette parenthèse fermée, retour sur ce conflit qui oppose Diabé Kébé et Bakane qui n’a pas la chance d’être célèbre comme son camarade Nder. Mais il s’investit dans le mannequinat, s’intéresse à la culture, réussit de superbes tableaux à ses heures et souvent, donne ses avis critiques sur les hommes de théâtre. Une affaire à suivre, car il va prendre un avocat après avoir porté l’affaire devant l’opinion publique. Source : l’observateir Par ANTA FAYE DIOP

Répondre à cet article