CONCERT ET DÉFILÉ DE MODE : Daara J et des stylistes font vibrer le British Council

La troisième édition de la soirée Showcase, organisée récemment au British Council, en collaboration avec l’agence de communication Afri’Cart, a tenu toutes ses promesses. Une occasion pour le groupe de rap Daraa J, accompagné d’une dizaine de danseurs, d’enflammer le public venu nombreux.


Une grande soirée culturelle a eu lieu au British Council, il y a une semaine. Axées sur le thème « Citizen artists », les soirées Showcase du British Council s’inscrivent dans le prolongement du grand concours Wapi. Une ambiance hip hop a prévalu tout au long de la soirée avec de belles prestations artistiques. La mode, la musique et la danse étaient au rendez-vous. Une synergie de talents qui a réuni des dizaines d’artistes dont les danseurs B Boy Ben-J et son groupe Crazy elements, Jean Djackmann qui se définit comme le Michael Jackson sénégalais, le duo D’n’A et son hip hop-salsa, les stylistes Habib Sembène, le roi du cuir, et Baay Sooley, ex-Pbs, danseur reconverti dans la mode avec sa marque « Boul Dof » à forte connotation street-wear ». Avec un premier show issu d’une création collective coordonnée et dirigée artistiquement par Afri’Cart et l’association « Les petites pierres », les danseurs habillés par les stylistes ont interprété l’histoire d’un battle urbain, mixant solo hip hop, danses, catwalk des mannequins, duo de salsa et apparition d’une étrange créature, un reptile vêtu de cuir qui a ponctué le show dans une ambiance hypnotique animée par Geebays du groupe Pee Froiss.

En seconde partie, le groupe Daara J a confirmé tout le bien que le public pensait de lui. Habillé par le styliste Cheikha, créateur de la marque Sigil, Ndongo D et Fada Freddy ont chanté leurs mythiques tubes en chœur avec l’auditoire. Les danseurs de la compagnie Afreekanam de Pape Sangoné Vieira ont accompagné Daara J avec une incroyable chorégraphie mixant tous les styles, de la danse contemporaine à la danse africaine en passant par le hip hop. Clôturant le défilé, une équipée de mannequins, disquettes ultra branchées et autre B-boy super lookés, a carrément débarqué sur scène, imposant un style urbain, moderne, vibrant, avec des costumes de jeans stylés afro.

Ndèye khady Lo

Source : Le Soleil

Répondre à cet article