Alif - J’ai voulu raconter une histoire...


J’ai voulu raconter une histoire mais tous mes sons finissent noirs, tuent l’espoire et trop souvent finissent mal. Donc j’ai voulu changer de thèmes et parler de changer de Terre et changer de tête, nouvelle chance et repères...Ca m’a fait penser au père, juste une question de terme, de rime, d’hier qu’on déterre et de liens que l’on perd. Donc j’ai voulu parler d’amour, parler d’aimer un jour, mariés et s’aimer toujours... quand phallanges sur les joues donnent : « cris, larmes et haine » comprends : « brise la et traîne ». Je puise de là mes peines et puisse Allah me permettre d’expier mes fautes, j’épiais les votres et défiais les autres d’aimer comme j’ai aimé...éphémère comme du hénné... J’ai perdu quand j’ai été jusqu’à lever la main et ça perdure, pourtant l’amour était éperdu. Donc j’ai voulu parler d’enfance, des parfums d’encens et mes parents dansants... bribes de pensées d’enfant n’ayant des siens que le sang, le nom et le fond. Innocence qu’on brise ou qui fond, les saccages d’un typhon, ainsi font, font, font... Vivre sans attaches ? vestige comme la Lune et sa tâche. Rupture quand un lion de sa cage voit au loin son village. Donc j’ai voulu changer d’histoire pour enfin retrouver l’espoire et en finir avec ces nuits noires...

AliF

Répondre à cet article