Affaire des 20 milliards de Sudatel : Wade, « La Gazette » et le taux du dollar

Me Abdoulaye Wade continue de maintenir la position du gouvernement sur l’affaire dite des 20 milliards FCfa de commissions dans la vente de la troisième licence de téléphonie à Sudatel. Le président Wade remet sur la table l’argument de la variation du taux de change au moment de la transaction en 2007. « La Gazette » lui a donné le cours du dollar d’alors et la somme correspondante.


Le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade s’est prononcé sur l’affaire dite des 20 milliards FCfa de commissions dans la vente de la troisième licence de téléphonie à Sudatel révélée par nos confrères de « La Gazette ». Présidant hier le lancement des nouveaux réseaux et services d’Expresso (label de Sudatel au Sénégal), Me Wade a répété que la différence entre le prix de vente annoncé au départ et la somme à l’arrivée par le Sénégal était due à des variations dans le taux de change du dollar. « Le gouvernement restera à la disposition de tout le monde pour fournir ces informations », a indiqué Me Wade, avant de renvoyer la balle au ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop : « Ça, ce n’est plus mon problème, c’est le problème du ministère des Finances ». Lequel, rappelle Wade, « a déjà expliqué à ceux qui disent pourquoi il est marqué uniquement la somme de 87 milliards Fcfa », au lieu de 100 milliards FCfa (200 millions dollars à l’époque) prix déclaré de la licence.

Le président de la République a ainsi minimisé ce qu’il considère comme des « agitations », avant de tresser des lauriers aux autorités soudanaises et plus particulièrement au groupe Sudatel. D’après Me Wade, ce groupe s’était engagé dans le cahier des charges à investir « au moins 500 millions de dollars au Sénégal en cinq (5) ans ». Mais, relève Abdoulaye Wade, la société de télécommunication soudanaise l’a fait en deux ans en couvrant l’ensemble du territoire national. À l’opposé, le chef de l’Etat s’est encore attaqué au deuxième opérateur de téléphonie, Tigo, filiale de Millicom international cellular. « Le Sénégal aurait encaissé une seule fois 100 mille dollars équivalant à 50 millions FCfa avec la deuxième licence », a dénoncé Me Wade. « Ça n’a rien à voir avec les 100 milliards soudanais, c’est pourquoi nous sommes en procès avec cette société (Tigo : Ndlr) », a insisté le président Wade avant de lâcher : « les tribunaux sont là et jugeront ».

La Gazette : « en 2007, le dollar était de 481,18 »

Mais dans sa dernière livraison (n° 62 du 10 au 17 juin 2010), « La Gazette » a noté qu’à la date du 07 septembre 2007, au moment où s’opérait la transaction entre le gouvernement sénégalais et Sudatel, « le cours du dollar était de 481,18 ». Du coup, « la conversion des 200 millions de dollars représentant le prix de cession d’une licence à Sudatel devrait donner 96 milliards Fcfa au lieu de 80, comme annoncé par les autorités », en déduit le confrère.

En tout cas, cette affaire de « 20 milliards de Sudatel » continue de susciter la polémique, surtout avec la pétition lancée par l’entrepreneur Bara Tall pour exiger la lumière sur la question. L’homme d’affaire et coordonnateur du mouvement citoyen « Yémalé » (mérite et égalité des citoyens) a dans ce sens initié un manifeste disponible sur un site internet.

Mathieu Bacaly

(Source : L’Observateur, 12 juin 2010)

Répondre à cet article