« A new day » sort vendredi au Sénégal

« A new day », c’est le titre du nouvel opus lancé hier mercredi 23 avril par le chanteur Ibrahima Loucard dit Carlou D, à Dakar. Un album sorti à l’international et qui a enregistré l’intervention de plusieurs pointures de renom dont le suédois Eagle Eye Cherry, l’israélienne Ester Rada et la Sud africaine Bérita.


Carlou D passe du national à l’international avec son nouvel album « A new day ». Pour cette fois ci, le chanteur qui fait une fusion de sonorités acoustiques dans un style hip hop, a collaboré avec de grosses pointures de la musique mondiale. Enregistré entre Dakar et Stockholm, et mixé entre New York, Paris et Stockholm, l’album sort officiellement le 25 avril prochain au Sénégal, a renseigné l’artiste au cours d’une conférence de presse tenue hier à Dakar. Au niveau international, il se fera en septembre avec le label de distribution Harmonia Mundi.

Pour Carlou D, ce 6ème opus a été préparé de manière intensive durant ces dernières années afin d’apporter sur la scène musicale mondiale une nouvelle touche afro pop. Dans cet album, l’artiste a collaboré avec de grands noms de musique dont Eagle Eye Cherry, l’auteur du single « save Tonight » certifié disque d’or dans de multiples pays, l’israélienne Ester Rada et le sud africain Berita dont son album « conquering spirit » a été élu récemment meilleur album pop africaine par le 12ème prix métro Fm. Pour cette production de Carlou D, aucun artiste sénégalais n’y a pris part. Le chanteur est parti cherché loin pour donner plus de tonus et de punch à son produit.

Pour Carlou D, une telle démarche s’explique par fait « qu’il vise loin et haut. Pour internationaliser sa musique, il faut s’adapter aux exigences de l’international. Je ne pouvais pas faire un tel produit avec des artistes de renom international et choisir une équipe technique locale pour faire le travail ». Pour le lancement de l’album à Dakar, le réalisateur Andreas Unge et Eagle Eye Cherry ont effectué le déplacement pour participer au concert du 25 avril à l’institut français de Dakar.

Pour cet album chanté dans trois langues dont le wolof, le français et l’anglais, l’artiste rend un hommage à son pays le Sénégal avec le son « Begge sa Rew ». Selon Carlou D, « aussi plaisantes et attirantes que sont les découvertes des richesses de ce monde, je garde toujours à l’esprit que mon port d’attache demeure et demeurera à jamais le Sénégal. » « Soldier », en duo avec Eagle Eye Cherry. Ce titre est un appel à la paix. Un appel à baisser les armes, « Wax » ou la parole. Dans ce titre, l’artiste appelle à bien murir la pensée avant de l’extérioriser car une pensée mal intentionnée, véhiculée par un mot inadéquat, peut créer tant de désastre autour de nous.

La « classe » dont il étrenne quelques règles d’or de « gentleman attitude », « Fah Yallahu » qui magnifie l’humilité de la réconciliation avec soi-même et les autres, « Baawu Naan » qui est un ode à la joie, un hommage à la nature, « Yalla Nay moom » pour montrer que Dieu est au début et à la fin de tout.

Source : Sud

Répondre à cet article