’72 h du hip hop’ sénégalais : Les rappeurs remettent ça

La deuxième édition des ‘72h du hip hop’ sénégalais sont prévus du 1 au 3 janvier 2010 à Dakar et verra la participation des ténors du rap.


Les ‘72h du hip hop’ sénégalais se tiendront les 1, 2 et 3 janvier 2010, entre le centre Culturel Blaise Senghor et la place de l’Obélisque. Les rappeurs, breakdancers, graphistes et animateurs radio regroupés autour de la coalition dénommée Le Comité en ont fait l’annonce hier au cours d’un point de presse au centre culturel Blaise Senghor. Ils ont décliné les différentes animations qui seront offertes au public en guise de ‘cadeaux de nouvel an’.

D’après l’animateur radio X Side X, les organisateurs ont ‘de grandes ambitions pour cette édition des 72h du hip hop sénégalais’. A l’en croire, ‘de nombreux ténors du hip hop sénégalais monteront sur scène’. Comme pour confirmer ses dires, Awadi, Duggy Tee, Maxi Krazy, Simon ou encore Matador étaient présents hier après-midi au centre culturel Blaise Senghor.

La participation du groupe de reggae jamaïcain Morgan Heritage est attendue, de même que celles des rappeurs français Sefyu (originaire du Sénégal) et La Fouine. Tous les jours, entre 17h et 18h 30 au centre culturel Blaise Senghor, des concerts underground mettront en scène des rappeurs qui n’ont pas encore de production à leur actif. Les rappeurs confirmés se produiront également les 1, 2 et 3 janvier à 20 heures à la Place de l’Obélisque.

Les ateliers d’écriture, de graffitis et de breakdance ainsi que la boutique Streetwear (vêtements estampillés culture urbaine) plairont sûrement aux amateurs de rap. ‘Ils seront ouverts au public pendant les trois jours que durera le festival et formeront le village des 72h du hip hop sénégalais’ d’après les organisateurs. Le rappeur Simon Bisbi Clan a indiqué que ‘l’Association des musiciens du Sénégal (Ams) et le Bureau sénégalais du droit d’auteur (Bsda) ouvriront des sessions de formation à l’intention des acteurs de la culture urbaine’.

Elles porteront sur le droit d’auteur et les droits voisins. Les attributions de la nouvelle société de gestion collective appelée à remplacer le Bsda seront également explicitées. Les responsables des structures membres du Comité (Studio Sankara, Bois Sacré, Nubian Sarl, Youkoungkoug prod, Africulturban, Da brains prod ...) ont, par ailleurs, livré le bilan de la dernière édition des 72h du hip hop. D’après Jojo de Yatfu, ‘la manifestation a permis de créer une bonne synergie entre les différents acteurs de la culture urbaine sénégalaise. De nombreuses pistes de travail sont désormais explorées : la production de compilations, l’ouverture de Galsen Shop (une boutique de vêtements) ainsi que l’organisation d’un festival de graffitis’.

Mohamed NDJIM & Oumou Kalsoum LY

Source : Walf

Répondre à cet article