1ère édition Battle Urbanation Bboy : La Halla King Zoo du Maroc vainqueur à Dakar

Le centre culturel Blaise Senghor a refusé du monde ce samedi, à l’occasion de la première édition d’Urbanation Bboy. Cette première édition est une co-organisation de l’association Kaay fecc et d’Africulturban en partenariat avec Thomas Hergenröther, organisateur du Battle of the year. Elle a été remportée par le groupe marocain, La Halla King Zoo.


La première édition d’Urbanation bboy s’est tenue ce samedi au centre culturel Blaise Senghor. Elle a vu la participation de La Halla King Zoo du Maroc, Saint 9 du Niger, All Stars crew du Nigeria et Xtrême Bboy du Sénégal. Cette manifestation vise à promouvoir La danse hip hop en Afrique et le renforcement de la coopération culturelle sud-sud. Ce tournoi international de breakdance a regroupé les crews (groupes) champions de battles de leurs pays respectifs. Les Marocains de La Halla King Zoo ont battu en final Xtrême Bboy du Sénégal. Les vainqueurs vont représenter l’Afrique au « Battle of the year » prévu le 18 octobre prochain en Allemagne. Départir les deux groupes finalistes n’était pas facile, compte tenu des prestations de haute facture.

« Ça était très dur. Ça s’est basé sur de petites choses et sur des détails », avoue Edson Evora, membre du jury. Selon lui, c’est toute une technique, « les grandes phases, la musicalité, la technique, l’esprit de groupe, la chorégraphie ». Mais aussi « comment amener l’adversaire à commettre des erreurs ». Malheureusement, le Sénégal est tombé dans le piège des marocains.

« On n’est pas déçu », affirme Bboy, manager du groupe de Liberté VI, avant d’ajointer « dans une compétition, il faut qu’il ait un gagnant et un perdant. Aujourd’hui, on a perdu, mais avant, on avait gagné beaucoup de trophées ». Il a terminé en souhaitant bonne chance aux marocains. Quant aux vainqueurs, à la question, s’agit-il d’une pression ou d’une motivation ? Sala, membre du groupe répond : « c’est une pression. Parce que nous allons représenter l’Afrique, pas le Maroc ».

Le Battle Of the year est fondé, il y a de cela 18 ans. Aujourd’hui, il est devenu un événement majeur et l’une des références dans le monde du hip hop en général et du breakdance en particulier. Selon Thomas Hergenröther, son fondateur, il a créé cet événement parce que vers les années 80, la danse était en perte de vitesse. Aujourd’hui, il attire pas moins de dix mille personnes. D’après Gassira Diagne, présidente de l’association Kaay fecc, c’est la dimension internationale de l’événement qui a fait qu’ils ont invité M.Hergenröther. « Il faut que le meilleur national se frotte à d’autres », affirme t-elle.

Depuis 1999, ce spectacle a ouvert ses portes à l’Afrique, et c’était le pays de Mandela qui le représentait.

Cette année, un deuxième pays, le Maroc, va représenter le continent. Cette première édition a été parrainée par Dj Awadi.

François Mendy (Stagiaire)

Source : Le Soleil

Répondre à cet article