> Actualités > VOL DE MILLIONS CHEZ MADICKÉ NIANG : Ibrahima Sène réclame son inculpation et (...)

VOL DE MILLIONS CHEZ MADICKÉ NIANG : Ibrahima Sène réclame son inculpation et son placement sous mandat de dépôt

lundi 23 août 2010

Le vol de centaines de millions au domicile du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères a fait réagir M. Ibrahima Sène, responsable du Pit. Après s’être posé des questions sur l’origine de l’argent, il réclame son inculpation et son placement sous mandat de dépôt.

Dernièrement, un vol de millions chez le ministre d’Etat ministre des Affaires étrangères par sa progéniture pour faire la bamboula a été relaté par la presse. Pour M. Ibrahima Sène, responsable du Parti de l’indépendance et du travail (Pit), Me Madické Niang doit être inculpé et placé sous mandat de dépôt. Car il reste convaincu que « si c’est de l’argent public, ce serait un cas flagrant de détournement de deniers publics ». S’il s’agit d’argent privé, « dans ce cas, pourquoi ne pas l’avoir déposé dans une banque ? Pour échapper au contrôle du Centif qui traque le blanchiment d’argent sale ? Ou bien pourquoi ne pas l’avoir gardé dans la Caisse de dépôts et de consignation, s’il s’agit de l’argent de la clientèle de son cabinet d’avocat ? Ce serait aussi un flagrant délit de détournement de deniers publics », a déclaré M. Sène. Enfin, il estime que si c’est l’argent propre de Me Niang, ce serait un cas de flagrant délit d’évasion fiscale. En somme, quel que soit le cas, M. Sène est convaincu que « c’est soit un détournement de deniers publics, soit un blanchiment d’argent, ou une évasion fiscale ». Par conséquent « cela nécessite d’être élucudé le plus rapidement possible dans l’intérêt général ». Et « chacun de ces cas, pris individuellement, disqualifie Me Niang pour exercer une « fonction publique quelconque » et le met sous le coup de la loi ».

Il en déduit que « le ministre d’Etat ministre des Affaires étrangères, Me Niang devrait être destitué de ses fonctions de ministre de la République, inculpé et mis sous mandat de dépôt, pour ouvrir une procédure judiciaire afin de faire la lumière sur cette sordide affaire de vol de centaines de millions à son domicile ». Il demande à Me Wade de ne pas couvrir son ministre et de considérer ces suspicions légitimes sur le « vol » au domicile de Me Niang comme un « scandale de plus de son système de mal gouvernance ».

Auteur : Mamadou FALL

Source : L’obs

Répondre à cette brève