> Actualités > Pour éviter un week-end de feu, Wade ordonne de laisser marcher

Pour éviter un week-end de feu, Wade ordonne de laisser marcher

vendredi 13 août 2010

Les jeunes et les femmes de l’opposition réunie dans la coalition Benno ont décidé, avec ou sans autorisation, de marcher samedi prochain, pour protester contre les délestages, les inondations et la situation du monde rural, entre autres griefs reprochés au pouvoir. Si le préfet ne leur accorde pas une autorisation, la capitale sénégalaise risque de renouer avec des violences plus intenses que celles observées le mois dernier. Ceci eu égard au contexte de l’heure. Ce qui a amené, selon nos informations, le président Wade à ordonner au préfet de laisser marcher.

Le préfet de Dakar avait refusé d’autoriser la marche qu’envisageait dernièrement le Cadre de concertation et d’action de la société civile. Il risque de concéder celle qu’envisage, samedi prochain, les jeunes et les femmes de la coalition Benno. Car, à défaut, Dakar va basculer dans la violence. Ceci, parce que celle-ci est décidée contre vents et marées à manifester. Ce qui risque de déboucher dans un affrontement entre opposants et policiers. Or, les délestages qui avaient poussé les populations dans les rues le mois dernier, un peu partout à travers le pays, sont plus que jamais là. Il s’y ajoute que les populations sont très remontées contre les autorités qui les privent d’eau fraîche pendant ce mois de Ramadan. C’est au regard de tous ses éléments, qui sont un cocktail très explosif que, le président Wade, briefé, à, selon des sources crédibles, ordonné au sous-préfet de laisser marcher. Une décision, qui risque de dégarnir les rangs des marcheurs.

source:xibar.net

Répondre à cette brève