> Histoire > Manifestations et pénurie de grenades lacrymogènes

Manifestations et pénurie de grenades lacrymogènes

samedi 29 janvier 2011

« L’As » rend également compte de l’achat de fuel pour Senelec pour dire que « la bataille judiciaire fait rage ».

« Le bras de fer de titans entre Itoc Sa et la Senelec, qui risque de plonger davantage les Sénégalais dans les ténèbres, se poursuit. Les deux parties étaient devant la présidente du tribunal régional Hors classe de Dakar, qui rendra son verdict mardi. Itoc s’est farouchement opposé à l’expertise du fuel de « Green Point », demandée par la Senelec, qui doute de la fiabilité du produit et des certificats de conformité », écrit « L’As ».

« L’Observateur » confirme : « le juge départage la Senelec et Itoc mardi prochain ».

Dans « L’As », le Directeur de la Senelec, Seydina Kane, avoue que « la Senelec n’a pas d’argent pour acheter du combustible ».

Pis, « le Soleil » annonce que « les prix du pétrole bondissent ».

« L’accélération économique aux Etats-Unis et la contestation populaire en Egypte ajoutée aux risques d’instabilité dans des pays d’Afrique du Nord pouvant affecter le canal de Suez, ont eu l’effet de faire bondir le cours du pétrole hier », écrit « Le Soleil » qui reprend une dépêche de l’Agence France-presse (Afp).

Selon « L’Observateur », « L’Etat a demandé à l’Apix qui va fournir 180 mégawatts pour régler la crise énergétique ».

En attendant, indique « Le Populaire », « le déficit de production de la Senelec s’aggrave ». Résultats, ajoute « Le Populaire », « des manifestants ont barré l’entrée de Pikine et bloqué le Point de Grand-Yoff ».

« Le Quotidien » fait remarquer que du fait des manifestations contre les délestages, « la police de Pikine est en pénurie de grenades lacrymogènes ».

Parlant des pertes de croissance liées aux délestages, « L’Office » donne la parole à Baïdy Agne qui les chiffre à « 100 milliards ».

« Walfadjri » annonce une grève générale des enseignants.

« Le gouvernement a jusqu’au mois de mars pour appliquer les accords signés avec les enseignants. Passé ce délai, les syndicats, membres du Cadre unitaire des syndicats d’enseignants (Cuse), vont déposer un préavis de grève pour le 3 mars », indique « Walfadjri ».

« Walf Grand-Place » relate l’histoire de cet homme du nom d’Ousmane Sarr qui, « parce qu’il a perdu son emploi à la Sococim, a tenté de s’immoler par le feu ».

« Le Populaire » confirme l’information, mais précise que Ousmane Sarr est un chauffeur qui a été écarté du transport des produits de la Sococim.

Répondre à cette brève