> Clash > Le directeur de 24h chrono El Malick dément le procureur

Le directeur de 24h chrono El Malick dément le procureur

mercredi 27 août 2008

Le procureur de la république, M. Ousmane Diagne, a effectué une sortie, hier, pour se prononcer sur les actes de barbarie perpétrés aux quotidiens 24h Chrono et L’As, et sur l’affaire Kara Thioune et Kambel Dieng.

Selon M. Diagne, le début de l’enquête a connu « des moments difficiles », car les témoins n’ont pas fourni des explications qui peuvent permettre à l’enquête d’avancer. Et d’autres ont refusé de répondre à la convocation. C’est le cas du directeur de publication du journal 24h. Des propos suffisants pour faire sortir El Malick Seck de son mutisme. Selon ce dernier, les propos tenus par le procureur de la république sont de la diversion. La vérité, souligne le directeur de 24h Chrono, est que « le procureur n’a aucune volonté de faire une enquête ».

Enfonçant le clou, il soutient qu’ils sont « tous manipulés, ils sont en train de jouer au cinéma et moi je ne suis pas un acteur », martèle El Malick. Ce dernier estime que si M. Ousmane Diagne avait la volonté d’élucider l’affaire les concernant, il devrait commencer par entendre le chef de cabinet du ministre de l’Artisanat et des transports aériens, car c’est « lui qui a proféré des menaces à l’encontre des journalistes et de leurs maisons de presse », soutient toujours le directeur de 24h Chrono. El Malick ajoute que M. Assane Bâ ne bénéficie d’aucune immunité, « il est fonctionnaire, et il peut être entendu et emprisonné au même titre que le Dage du ministère de l’Hydraulique qui est actuellement en prison », martèle-t-il.

Source : Infosen

Répondre à cette brève