> Actualités > Le Sénégal offre 500 millions de FCFA pour le général Conté

Le Sénégal offre 500 millions de FCFA pour le général Conté

jeudi 2 octobre 2008

La presse guinéenne ne cesse, depuis plusieurs semaines, de tresser des lauriers au Sénégal en général et à Wade en particulier. A « juste titre » ! C’est la rondelette somme de 500 millions de FCFA que le Sénégal a offerte à la Guinée en guise de contribution à la célébration, le 2 octobre pro­chain, des 50 ans de son indépen­dance.

En effet, les caisses de l’Etat guinéen complètement vides, le gouvernement a dû faire appel à ses « amis » pour financer cet événement national. N’empêche, ces 500 millions de FCFA offerts par le Sénégal ont été au centre d’un long feuilleton judiciaire qui a secoué Conakry durant plusieurs semaines. En effet. Sam Soumah, secrétaire général à la présidence de la République impliqué dans une affaire de « faux décret » était durant la même période, accusé par la presse guinéenne d’avoir détourné une partie de ces fonds alloués à la Guinée par le Sénégal. Non seulement il a été limogé de son poste mais aussi traîné devant la Justice. Après une jour­née de garde-à-vue à la gendar­merie, il a été libéré et mis en résidence surveillée. En atten­dant la suite de cette affaire.

A côté de cette enveloppe financière offerte par le Sénégal, le Général Lansana Conté a dû « activer » un autre de ses amis cette fois-ci un privé guinéen, pour renflouer les caisses de l’Etat à quelques jours de la com­mémoration de cette fête. En effet, le gouvernement guinéen, a emprunté 20 milliards de francs guinéens au Pdg de Futurelec Mamadou Sylla, pourtant en contentieux judiciaire avec l’Etat ! Petit rappel, ce dernier avait été écroué avant d’être libéré par le président de la République qui avait personnellement ouvert les portes de la prison. L’apport du Sénégal, assorti d’une invitation officielle, était d’ailleurs au centre d’une audience que Wade a accordée, à New York, au Premier ministre guinéen Ahmed Tidiane Souaré qui a rencontré aupara­vant Mahmoud Abbas. Avant cette audience, une délégation conduite par le ministre de l’Economie et des Finances gui­néen, Ousmane Doré, par ailleurs président du comité interminis­tériel de l’organisation du cin­quantenaire était à Dakar le 16 septembre dernier pour inviter officiellement le chef de l’Etat sénégalais en Guinée.

Source : Alpha2

Répondre à cette brève