> Actualités > Le FMI étrangle les pays pauvres, par Mark Weisbrot

Le FMI étrangle les pays pauvres, par Mark Weisbrot

samedi 16 mai 2009

Le FMI ne verse pas les fonds promis à la Turquie et la Lettonie car ces deux nations n’ont pas mis en oeuvre les mesures d’austérité exigées en contrepartie. Depuis des décennies, l’aide financière internationale est conditionnée par l’adoption de plans d’ajustements structurels, qui se traduisent par une réduction des dépenses publiques. En cette période de crise, ces mesures sont encore plus néfastes qu’à l’accoutumée. La réduction des salaires des fonctionnaires, les coupes sombres dans les programmes sociaux ne font qu’ajouter aux difficultés de la récession internationale. A juste titre, l’économiste Mark Weisbrot, co-directeur du Centre for Economic and Policy Research, déplore que le Congrès américain ne se saisisse pas de l’octroi de fonds supplémentaires aux réserves du FMI pour modifier les règles du jeu. Mais contrairement aux idées reçues, les USA, s’ils disposent d’un droit de véto, ne sont pas les seuls responsables en la matière. L’ensemble des droits de vote de l’Europe pèse plus que ceux de Washington. Source : Contreinfo

Répondre à cette brève