> Actualités > Hamé (La Rumeur) relaxé pour de bon ?

Hamé (La Rumeur) relaxé pour de bon ?

mardi 30 septembre 2008

« Les rapports du ministère de l’Intérieur ne feront jamais état des centaines de nos frères abattus par les forces de police sans qu’aucun des assassins n’ait été inquiété »

Pour ces propos publiés en avril 2002 dans un fanzine accompagnant la sortie d’un album de son groupe, à une époque où Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur, le rappeur Mohamed Bourokba, dit Hamé était poursuivi en justice. Depuis 6 ans.

La cour d’appel de Versailles l’a relaxé pour la troisième fois hier soir (mardi), considérant que ses propos ne sont pas diffamatoires. L’arrêt de la cour statue sur une complète relaxe ; le ministère de l’Intérieur a trois jours pour se pourvoir en cassation.

Hamé et sa défense ont surpris pas mal de monde en assumant totalement le pamphlet du rappeur lors de ses différents procès, présentant les listes des victimes dont les assassins n’ont pas été punis, ou en faisant témoigner une linguiste qui a bien expliqué que le pamphlet appartenait à une tradition littéraire française.

C’est donc à priori le terme de 6 ans de poursuites judiciaires. Et Hamé de conclure : « désormais à ce stade, la justice a confirmé que je peux dire et continuer à dire : »Les rapports du ministère de l’Intérieur ne feront jamais état des centaines de nos frères abattus par les forces de police sans qu’aucun des assassins n’ait été inquiété«  ».

Et bim.

Source : Novaplanet

Répondre à cette brève