> Actualités > Echanges autour du droit d’auteur : Le Bsda présente ses fiches aux jeunes (...)

Echanges autour du droit d’auteur : Le Bsda présente ses fiches aux jeunes talents

mercredi 15 avril 2009

La troisième édition du Festival Hip hop rap - découvertes a été une grande occasion pour les acteurs culturels de se pencher sur l’épineux problème du droit d’auteur. Au cours d’un débat consacré à ce sujet, mercredi dernier au centre culturel Blaise Senghor, qui a enregistré la participation d’animateurs, d’artistes et représentants du Bureau sénégalais du droit d’auteur (Bsda), les échanges ont été riches en enseignements. Les représentants du Bsda sont largement revenus sur les critères à remplir pour devenir membre de ladite structure mais également sur la procédure de protection des œuvres. Ainsi, les artistes, qui remplissent les critères, bénéficient d’une ‘attestation d’adhésion’. Ce qui leur permet de protéger leurs œuvres et de bénéficier du droit d’auteur.

Par ailleurs, les membres du Bsda ont regretté le fait que les artistes se soient soustraits des organisations professionnelles et que leur organisme ne reçoive aucune subvention de l’Etat. Néanmoins, pour protéger les intérêts des artistes, une brigade de lutte contre la piraterie a été mise en place depuis 2007.

Porteur du projet du Festival Hip hop rap - découvertes, Ibrahima Dial ‘Dialiba’ a, pour sa part, expliqué que ’ce festival est initié pour permettre aux artistes d’échanger avec les représentants du Bsda afin de mieux s’imprégner des questions de droits d’auteurs’. Représentant du Bsda, Aly Bathily a mis à profit ces échanges pour regretter le non-paiement des droits d’auteurs par certains médias. Et le groupe Wal Fadjri a été pointé du doigt à cause de son ‘refus catégorique’ d’honorer les paiements des droits d’auteurs des œuvres d’artistes qu’il diffuse sur ses différents supports. ‘Sidy Lamine Niasse a déclaré que c’est aux artistes de lui payer, car il leur fait une promotion’, a rapporté Aly Bathily.

Maguette GUEYE & Maïmouna DIALLO

Source : Walf

Répondre à cette brève