> Agenda > Cinquième édition du festival Kaay Fecc : Les anciens du Ballet national à (...)

Cinquième édition du festival Kaay Fecc : Les anciens du Ballet national à l’honneur

vendredi 22 mai 2009

Le moment est venu pour confirmer la grande portée du festival de danse Kaay Feec. La cinquième édition qui aura lieu du 30 mai au 5 juin prochain sera à l’honneur des anciens du Ballet national, La Linguère, du théâtre national Daniel Sorano. Les organisateurs veulent amener les jeunes danseurs à prendre référence sur les anciens pour un meilleur avenir de la danse sénégalaise.

Par Birame FAYE

Dakar va abriter la cinquième édition du festival Kaay Feec du 30 au 5 juin prochain. Cette cinquième édition est dédiée aux anciens membres du Ballet national la Linguère du théâtre national Daniel Sorano. L’initiatrice de l’événement en l’occurrence l’association Kaay Fecc a animé mercredi dernier une conférence de presse au cours de laquelle son président Gacirah Diagne a justifié le choix porté sur les anciens danseurs du ballet national par le souci de donner un nouvel élan au festival face à la menace d’essoufflement. « Le festival risque de devenir une coquille creuse, sans âme reflétant uniquement les démarches artistiques de l’extérieur », a-t-il constaté. Pour les anciens pensionnaires du Ballet national, cette distinction est un acte de reconnaissance qui prouve encore une fois que leur carrière n’a pas été vaine. A cet effet, Oumy Sène a rappelé qu’elle a été élevée au grade de chevalier de l’ordre national du mérite grâce à la danse sans compter les nombreuses médailles remportées par le ballet national. « Les danseurs, danseuses et musiciens du Ballet national ont été les porte-drapeaux de l’image du Sénégal », a-t-elle déclaré. Le moment est venu de transmettre ces valeurs à la nouvelle génération à travers le festival. Le centre culturel Blaise Senghor vibrera au rythme des pas de danse sous toutes ses formes d’autant plus les parrains de l’édition 2009, Duggy Tee, Dj Awadi et Matador du Bmg 44 sont du monde du hip hop. En dehors des compagnies de danses sénégalaises et de la Diaspora, des professionnels européens, américains et africains prendront part aux spectacles. Selon Matador, Kaay Fecc est un festival qui a sa marque propre, raison pour laquelle il s’est adjugé le deuxième prix du meilleur festival de l’année 2008 décerné par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). La particularité de ce festival de danse réside surtout dans la participation des handicapés. Ces derniers bénéficieront également des ateliers de formation au même titre que les break dancers avec comme objectif de les perfectionner en vue d’autres échéances. Selon le président, M. Diagne, le festival doit être un tremplin en vue d’une émergence d’une nouvelle génération d’artistes danseurs, car « l’avenir de la danse sénégalaise semble compromis ». Par conséquent, cette édition-ci est l’évènement qui marque le tournant. L’occasion sera saisie par ses promoteurs pour faire le bilan afin de déterminer une nouvelle orientation pour sa pérennisation dans un contexte de crise perpétuelle qui affecte le secteur culturel du Sénégal.

Source : Le Quotidien

Répondre à cette brève