> Actualités > Calais : les migrants s’automutilent les doigts pour « effacer » leurs (...)

Calais : les migrants s’automutilent les doigts pour « effacer » leurs empreintes digitales

dimanche 27 septembre 2009

Un tiers des demandeurs d’asile reçus aux permanences de la sous-préfecture de Calais se mutilent les doigts afin d’y « effacer » leurs empreintes digitales. L’information, passée inaperçue cet été, émane de Gérard Gavory, sous-préfet de Calais, interrogé en juillet dernier par LibéLille ...

Depuis deux ans, un nombre croissant de migrants font ainsi le choix de se mutiler les doigts afin d’en effacer les empreintes, espérant ainsi échapper au fichage d’Eurodac et au système de « réadmission » de Dublin II...

Depuis deux ans, un nombre croissant de migrants font ainsi le choix de se mutiler les doigts afin d’en effacer les empreintes, espérant ainsi échapper au fichage d’Eurodac et au système de « réadmission » de Dublin II.

Le fait est peu documenté. Et pourtant. En août 2008, Julie Rebouillat, du collectif de photo-reporters Contre-faits, publiait [une] photographie :

« Continuellement, précisait la légende, un feu est gardé allumé. Il permet de chauffer l’eau (pour le thé, la lessive ou la toilette), mais également d’y faire brûler des barres en fer avec lesquelles les migrants se mutilent le bout des doigts pour effacer leurs empreintes digitales. »

...

Sources Blog du Monde Diplomatique

Répondre à cette brève