> Actualités > À peine élu, Idrissa Seck crache sur la mairie de Thiès

À peine élu, Idrissa Seck crache sur la mairie de Thiès

mercredi 20 mai 2009

Idrissa Seck sur son avenir a la téte de la Mairie de Thiés : « Je souhaite que ce mandat soit le dernier, j’aspire à des stations plus interessantes »

En marge de la deuxième session du conseil municipal de la ville de Thiès qu’il a présidé, Idrissa Seck a estimé que ce mandat à la tête de la mairie de la « Cité du Rail » sera son dernier, car il vise d’autres « stations » plus intéressantes.

Idrissa Seck annonce qu’il souhaite quitter la mairie de Thiès, car il aspire, à l’avenir, à des postes de responsabilités beaucoup plus élevés. « Je souhaite que ce soit mon dernier mandat. Je ne vais pas entrer en compétition, j’espère que je serais à d’autres stations », révèle Idrissa Seck sur les ondes de la radio privée Futurs Médias.

Suite à la création de communes d’arrondissement dans la ville de Thiès, Idrissa Seck annonce un contrat qui porte sur 3 milliards de francs cfa visant la construction de sièges devant abriter ces mairies. « Nous allons réaffecter une partie de cet investissement à la construction des locaux pour les trois mairies d’arrondissement. Chaque local va coûter 80 millions et nous voulons les implanter le plus près possible des populations », relève-t-il.

Après un premier mandat auquel une délégation spéciale a mis fin, Idrissa Seck a été réélu en mars 2009.

Des retrouvailles entre lui et son ancien mentor Abdoulaye Wade, maintes fois annoncées, ne sont toujours pas effectives. Plusieurs observateurs de la scène politique ont par ailleurs vu dans le projet de vice-présidence, une manière d’offrir une planque institutionnelle au maire de Thiès et président de Rewmi.

Béatrice L. -

Source : Nettali

Répondre à cette brève