> Actualités > 445 véhicules incendiés en France durant la nuit de la Saint-Sylvestre

445 véhicules incendiés en France durant la nuit de la Saint-Sylvestre

jeudi 1er janvier 2009

Le nombre de véhicules incendiés au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre en France est en augmentation d’une année sur l’autre, selon un bilan provisoire obtenu auprès du ministère de l’Intérieur.

Vers 06h00, les autorités recensaient 445 voitures brûlées contre 372 l’année dernière, soit une progression de l’ordre de 20%.

Les forces de l’ordre ont procédé par ailleurs à 288 interpellations, contre 259 dans la nuit du 31 décembre 2007.

« Il y a eu peu de ’contacts’ avec les forces de police et de gendarmerie et les pompiers mais une augmentation des incendies qu’on ne s’explique pas pour l’instant », a déclaré un responsable du ministère de l’Intérieur.

Dans l’attente d’un bilan consolidé, qui devrait être disponible en fin d’après-midi, ces premières estimations ne fournissent pas la répartition géographique de ces incidents.

Dans le Bas-Rhin, une cinquantaine de véhicules ont été incendiés au cours de la nuit, selon un bilan provisoire fourni par la préfecture. « Ces chiffres partiels et en cours de vérification sont susceptibles d’évoluer et feront l’objet d’une consolidation », indique-t-on de même source.

La majorité des dégradations de véhicules a été constatée en zone urbaine, notamment dans l’agglomération de Strasbourg.

Dix-sept personnes, dont quatre incendiaires arrêtés en flagrant délit, ont été interpellées au cours de la nuit, précise la préfecture.

A Toulouse, douze voitures ont été incendiées avant minuit dans la périphérie de la ville, dans les quartiers Bagatelle et La Reynerie, a-t-on appris de source préfectorale.

A Nantes, une dizaine de véhicules ont été incendiés dans les quartiers sensibles de la ville, a annoncé la police, qui évoque une « nuit de réveillon plutôt calme ».

Henri-Pierre André avec Thomas Calinon à Strasbourg, Nicolas Fichot à Toulouse et Guillaume Frouin à Nantes, édité par Gregory Schwartz

Source : Reuters

Répondre à cette brève