> Histoire > 25 milliards dans du toc chinois à la police

25 milliards dans du toc chinois à la police

samedi 29 janvier 2011

Le ministère de l’Intérieur aurait dépensé 25 milliards pour acheter du matériel pour le système de communication de la police. Mais les différents tests effectués lors du Festival mondial des arts nègres (Fesman) et du Magal ont échoué. La raison : Ousmane Ngom aurait acquis du toc auprès du marché chinois. Des policiers crient au gaspillage dans la presse.

« Le Quotidien » ajoute que « le prix est jugé trop cher et le système ne marche même pas. Lors du Festival mondial des arts nègres, les flics ont essayé de l’utiliser, mais sont restés sur leur faim. Les appareils refusent toujours de faire passer la communication. De ce fait, la police les avait récupérés pour les réparer, mais elle n’a pu le faire. D’ailleurs durant le Magal de Touba, le système n’avait pas non plus marché. Ceci dit, la police recourt à chaque fois à son réseau radio traditionnel ».

« Le Quotidien » rapporte que « les flics se plaignent du fait qu’on a investi des milliards pour rien ».

Répondre à cette brève